21/03/2010

"Vacance au pays perdu" - Philippe Ségur

 vacance au pays perdu

Le narrateur, graphiste pour les emballages de produits agro-alimentaires industriels, végétarien, soignant ses maux par homéopathie, désireux de freiner son rythme de consommateur aveugle, d’innocent contraint d’ingérer des substances illicites ou dangereuses dans son alimentation quotidienne décide de rompre avec le système. Quoi de mieux qu’un voyage, de l’aventure pour se sentir revivre, pour adhérer pleinement à ses principes? Quoi de mieux que de partir avec son meilleur ami, entre hommes, pour découvrir de nouvelles contrées? La destination? L’Albanie, loin des cohortes de touristes, méconnue, et pas trop loin. Parce qu’il est difficile de se prétendre baroudeur quand on n’a pas l’habitude de voyager ni de quitter son petit confort quotidien…C’était plus facile à dire qu’à faire…

Cynthia

Vacance au pays perdu, Philippe Ségur, Le Livre de Poche, 2010, 7 euros environ

 

 

 

 

15:55 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Romans | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voyage |  Facebook |

Commentaires

Intéressant... drôle... réaliste... une belle réflexion sur l'envie d'ailleurs!

Écrit par : Annick | 07/04/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.