01/02/2011

"Du train où vont les choses à la fin d'un long hiver" Francis Dannemark

9782221115060.jpg

Pareil à lui-même, Francis Dannemark nous plonge dans un petit livre dont il a le secret. Le narrateur prend le train pour Lisbonne, il y rencontre une dame avec laquelle il va discuter de choses et d'autres pendant toute une nuit. Par le biais de ce dialogue, l'auteur se permet, me semble-t-il,  de régler ses comptes avec certaines personnes ou certains faits de société.

Je le cite "Les amateurs de littérature sont usuellement des gens qui voient un peu plus loin que le bout de leur nez et, crime impardonnable, ce sont des médiocres consommateurs. Il vaut mieux donner de l'argent aux télévisions, elles font ce que la littérature ne fait pas : elle donne envie d'acheter. Moi, si je faisais de la politique, je n'aurais qu'un seul slogan: "Moins mais mieux.""

Voici donc un petit roman autobiographique, sans doute, et qui a le mérite de nous faire un peu réfléchir.

 

Laurence

éditions Robert Laffont, 92 pages, 14€

 

D'autres livres du même auteur que nous avons appréciés :

"Choses qu'on dit la nuit entre deux villes", Castor Astral, 2006, réédition.

"Le grand jardin", Robert Laffont, 2007

 

Mon amie Géraldine, de "La lettre écarlate" à Arlon, animera une soirée littéraire sur ce livre. Pour plus d'informations, consultez son blog,

 

13:13 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Romans | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : robert laffont, auteur belge, roman |  Facebook |

Commentaires

Très intéressant ! Je viens de vous ajouter au club VIB cinema_litterature : http://blogs.skynet.be/club-vib
Bravo !

Écrit par : Julie | 01/02/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.