06/10/2011

"La malédiction de l'Abbé Choiron", Armel Job

C'est l'un des premiers romans d'Armel Job que les éditions Weyrich ont décidé de rééditer dans leur nouvelle collection "Plumes de Coq"dont le but est de défendre des auteurs wallons connus ou non.

L'histoire se passe dans les années 1950 dans un village en Ardenne. Le nouveau curé s'installe dans le village et apprend à connaître ses ouailles.

Voici l'avis d'un lecteur assidu de la librairie :

"Ce que j'ai aimé :

- Les expressions qui me rappellent ma jeunesse à Lonzée dans une famille villageoise comme les autres. J'ai grandi en sagesse, en Wallon et en Français. J'emploie encore le "on va manger dans la grande place" pour le living. Après tout, entre le Wallon francisé et le franglais, j'ai choisi.
- Inocin 14. j'ai appris quelque chose. J'ai demandé à mon épouse, nous croyions tous les deux que ceci se référait à la guerre 14-18. Je ne connaissais pas le nombre de papes ayant choisi ce prénom.
- le rappel de ce que j'ai connu dans ma jeunesse. Je confirme qu'on communiait au banc, qu'on ne pouvait toucher l’hostie. L'enfant de chœur tenait un plateau au niveau du menton du communiant "au cas où". Les processions étaient suivies par tous, même les athées, parfois avec un petit sourire. Mais, il ne fallait pas rater la réunion au café de l'église après !
- les relations entre voisins et fermiers sont tout à fait crédibles.

Ce que j'ai moins aimé ?

Eh bien, l'auteur en parle dans l'interview, il ne fait pas parler les acteurs en Wallon mais en Français à la sauce wallonne. Ca passe peut-être mieux en France, mais chez un Wallon de Wallonie, ça passe moins,ça fout en l'air la spontanéité des dialogues. Ce n'est pas crédible du tout. Il n'est pas possible de s'imaginer les personnages parlant cette langue. Et là, je préfère 1000 fois Arthur Masson."

 

Voilà un avis bien tranché. Personnellement, moi qui suis une citadine, je trouve les dialogues très amusant à lire sans doute, justement, parce que je n'ai pas la connaissance du wallon. J'ai découvert également une époque et un monde que je ne connaissais pas.

Armel Job doit également sortir un nouveau roman en janvier, ce sera l'occasion de le recevoir à la librairie. A suivre donc.

Laurence

14:15 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Weyrich | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : auteur belge, l'avis de jacquy, weyrich |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.