30/12/2011

"De Jésus à Jésus en passant par Darwin"

odile jacob

 

Christian de Duve est un homme qui a vécu, qui a traversé notre siècle… on pourrait même dire de lui qu’il est un Sage. De toute évidence, il a beaucoup à nous enseigner et ce serait dans notre intérêt que de l’écouter avec la plus grande attention.

C’est avec une grande curiosité que j’ai entamé la lecture de son dernier essai : « De Jésus à Jésus en passant par Darwin » aux éditions Odile Jacob.

 

Comme je l’ai dit plus haut Christian de Duve, prix Nobel de médecine, est un homme qui a été témoin de l’avancée prodigieuse des technologies au 20ème siècle, de l’évolution de la race humaine. Selon moi, il est le plus à même de pouvoir nous guider, nous conseiller pour l’avenir.

Son ouvrage propose une solution au déclin actuel que subit l’espèce humaine (ne nous voilons pas la face même si ce discours est très négatif). Mais ne dit-on pas que tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ? L’espoir est justement ce que Christian de Duve veut nous apporter. L’espoir d’un monde meilleur, ou plutôt, d’une Humanité plus saine, plus ouverte.

 

Il prône l’enseignement que Jésus fit en son temps et nous explique que tout au long de son évolution et des avancées technologiques l’être humain est, lui par contre, resté le même ou presque d’un point de vue génétique. Par déduction donc, à moins d’une évolution génétique particulière et subite, nous arriverons sans doute bientôt au point du non retour, aux limites de nos capacités intellectuelles mais surtout, sociologiques…

Pour illustrer sa référence à Darwin, il explique que nous avons encore en nous les réflexes, les attitudes de nos ancêtres comme par exemple le fait de se renfermer sur soi-même ou évoluer en groupe pour mieux se défendre (comme en témoignent les différences marquées par les races, les religions etc). Christian de Duve parle de « la tache originelle imprimée dans nos gènes par la sélection naturelle » en d’autres termes, nos propres gênes seraient à l’origine de notre décadence. Selon lui, l’enseignement de Jésus est d’actualité aujourd’hui et pourrait nous amener à évoluer d’une manière non pas intellectuelle mais bien relationnelle et ce à condition de faire abstraction de toute la mythologie existant autour du personnage. Ce livre n’est pas un appel à la prière, ni l’apologie du christianisme.

Christian de Duve nous ramène simplement vers une des valeurs humaines essentielle : l’amour. Lorsque Jésus dit : « Aimez-vous les uns les autres », il s’adresse non pas à un petit groupe de personne mais bien à l’Humanité toute entière ! Aux Hommes, quel que soit leur race, leur religion ou leur sexe. Mais une question se pose : qui sera(ont) l(es)’initiateur(s) ? Plusieurs hypothèses sont émises dans le livre.

 

Le message de Christian de Duve peut paraitre utopiste car nous avons tous tendance à nous replier sur nous-même, à revendiquer notre apartenance à un groupe. Néanmoins, ce dernier émet une hypothèse aux problèmes que nous connaissons actuellement en prônant l'ouverture d'esprit. Notons également que certains passages scientifiques sont réservés aux plus avertis et demandent plus de concentration pour être compris mais cet ouvrage reste abordable.

C’est une belle leçon d’humanité que l’auteur nous offre, un regard sur nous-même et sur notre avenir qui reste incertain.  


Emilie.

15:38 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Essais | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : odile jacob |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.