28/05/2013

"Avec plaisir, François", Ariane Le Fort

avec.jpg

Après "Beau-fils" et "On ne va pas se quitter comme ça", voici le nouveau roman d'Ariane Le Fort, auteure que j'apprécie car elle arrive toujours à nous faire réfléchir à des sujets de société sans en avoir l'air avec une écriture légère mais ciselée.

Le père de Marie vient de fêter ses 80 ans en Suisse avec toute sa famille mais contre toute attente, il ne rentre pas avec sa femme et sa fille; préférant passer encore quelques jours seul avant de regagner Bruxelles.

Lors du repas père-fille d'automne, son père lui annoncent qu'il est amoureux. Marie, qui a toujours voulu éluder la question de la tendance homosexuelle de son père, ne peut plus ignorer la chose et se demande comment sa mère accepte la situation. Bien en apparence puisque le choix est des rester dans les conventions. Tout l'art de l'auteure est de faire ressentir le malaise insidieux face à une situation peu conventionnelle s'il en est. De plus, Marie doit également gérer ses amours naissantes avec un Milo, mécanicien vivant à l'autre bout du monde et qui revient pour quelques semaines s'installer chez elle.

A notre époque moderne et décomplexée, comment gérer sa vie amoureuse et celle de ses parents?

 

 

17:40 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Romans, Seuil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature belge, ariane le fort, roman, auteur belge, seuil |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.