23/03/2015

La coloc, Jean-Philippe Blondel, Actes Sud junior

coloc.jpg

 

C’est important comme partie du corps, l’épaule, non ? C’est sur celle de l’autre qu’on se repose, qu’on pleure, qu’on s’appuie ou qu’on s’endort.

Nous sommes en juillet. Romain a 16 ans et s’apprête à partir pour un tour de France, retrouver ses amis ici et là. Avant de partir, il revient sur l’année exceptionnelle qu’il vient de vivre, une année qui l’a fait grandir. Une année qui a commencé par le décès de sa grand-mère. Alors que ses parents se demandent que faire de l’appartement dont ils héritent, Romain suggère de s’y installer : ça le rapprocherait du lycée et ce serait plus sympa que l’internat.

D’abord réticents, ses parents finissent par accepter. C’est ainsi que Romain emménage avec deux colocataires : Rémi, le geek par excellence, et Maxime, le tombeur du lycée. Rien ne devait rapprocher ces trois-là, pourtant des liens étroits vont se nouer entre eux et bouleverser leurs vies.

Jean-Philippe Blondel nous propose une belle histoire d’amitié entre trois adolescents que rien ne prédisposait à se réunir. Le temps d’une année, ils vont partager un appartement, des joies, des peines, des conflits, de la tendresse. Ils vont apprendre à se connaître réciproquement et individuellement. Au terme de cette année, Romain, le littéraire de la bande, devient le narrateur de leur histoire. On le sent grandi et apaisé, prêt à s’élancer vers de nouveaux défis.

15:42 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actes Sud, Litttérature de jeunesse, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la coloc, jean-philippe blondel, amitié, adolescents |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.