04/04/2015

Soucoupes, Obion et Le Gouëfflec, Glénat

Soucoupes.jpeg

Alors que la rencontre tant attendue entre terriens et extraterrestres se produit enfin, Christian est loin de partager l’enthousiasme de ses contemporains. Disquaire dans un monde où les disques n’intéressent plus personne, partagé entre sa femme, sa maîtresse, sa mère sénile et sa tante opiomane, il trouve son seul réconfort dans la contemplation d’une vénus au musée. Jusqu’au jour où un extraterrestre pousse la porte de sa boutique, à la recherche d’un disque de musique terrienne. D’abord agacé, Christian finit par se lier d’amitié avec cet être étrange venu d’ailleurs. De John Coltrane à Debussy, en passant par le porno et les tableaux de maîtres, Christian partage tous ses émois et ses passions avec son nouveau compagnon. En retour, celui-ci lui fait cadeau de divers instruments, dont l’un permet à Christian d’entrer littéralement dans les œuvres d’art…

Une histoire d’amitié improbable entre un anti-héros touchant et un extraterrestre muet, inexpressif et pourtant très attachant. Un album truffé de références et d’humour. Des couleurs lumineuses. De quoi égayer les journées maussades de ce début de printemps !

17:06 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Bande dessinée | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soucoupes, uchronie, musique, peinture, extraterrestre |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.