29/04/2015

Nouvelle émission "Canal et compagnie" sur Canal C et Canal zoom

http://www.canalzoom.com/cana-et-compagnie-jeudi-23-avril/

J'y parle des livres suivants :

livres pour adultes

coquelicot.jpgonlit_47_java_2D_medium.png

semence.jpg

 

 

 

 

 

livres pour la jeunesse :

bleue.jpgrouge.jpg

bébé.jpgcucu.jpg

14:59 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actualité et animations, Canalzoom | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : émission, canal zoom |  Facebook |

La Route des coquelicots, Francis Dannemark et Véronique Biefnot, Le Castor Astral

 

 coquelicot.jpg

« Elle qui, aujourd’hui plus que jamais, ne possède rien, s’émerveille de voir la générosité de ceux qui l’entourent : la réaction tellement élégante de monsieur Charles en apprenant la perte de sa voiture, l’enthousiasme communicatif de Lydie et la bonne volonté des deux autres… Comment baisser les bras quand tant de personnes bienveillantes vous entourent ? »

 

Olena travaille clandestinement en France et son mari au Portugal pour faire vivre leur fille restée en Ukraine avec sa grand-mère. Son travail de nuit au home « La Moisson » la ravit car, même si sa condition de sans papier est difficile, les personnes âgées dont elle s’occupe sont accueillantes et lui apportent du réconfort. Lorsque les petits enfants de deux pensionnaires se séparent à leur grand dam, celles-ci demandent à Olena de les conduire à Lisbonne pour réconcilier les tourtereaux. Oui mais pourquoi ne pas aller chercher Milena restée en Ukraine pour qu’elle puisse voir son père ? Commence un voyage à travers les routes d’Europe à une époque où les frontières ne se franchissaient pas comme aujourd’hui. Du suspense, des élans de générosités, de la tendresse.

Ce beau roman émouvant et chaleureux, que nous vous conseillons vivement, est écrit à quatre mains par deux auteurs belges, Francis Dannemark et Véronique Biefnot.

Commande en ligne / Commande de l'ebook.

13:05 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Castor astral, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature belge, roman, castor astral |  Facebook |

27/04/2015

Vladimir et Clémence, Cécile Hennerolles et Sandrine Bonini, Grasset jeunesse

vladimir-clemence.jpg

La vie avait donné à Vladimir un prénom qui sentait la neige fraîche, et une vilaine myopie qui le contraignit très tôt à porter d’affreuses lunettes.

On n’a jamais vraiment su si c’était à cause de ses yeux qui ne voyaient pas très bien que Vladimir avait décidé de regarder le monde à travers son appareil photo. Ou peut-être était-ce simplement parce qu’il aimait le petit clic qu’on entend à l’oreille, et qu’on sent sous les doigts, au moment d’appuyer sur le bouton pour fixer l’instant à tout jamais.

Toujours est-il que la photographie devint son métier.

Ainsi commence Vladimir et Clémence, l’histoire d’une rencontre entre un photographe spécialisé dans les portraits de personnes âgées et une jeune femme invisible qui apparaît un jour mystérieusement devant son objectif. A partir de cet instant, Vladimir n’a de cesse de la retrouver…

Un conte délicat et poétique, tout en tendresse et joliment illustré, à mi-chemin entre Le Petit Prince (on ne voit bien qu’avec le cœur) et Amélie Poulain (Clémence l’Invisible s’est donnée la mission d’aider les gens et de les rendre heureux en traçant des mots et des flèches à la craie sur leur chemin). Une histoire d’amour, de différence, de photos de famille et de petits cailloux blancs semés ici et là…

Une histoire qui rend heureux…

 

14:40 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Grasset, Litttérature de jeunesse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vladimir et clémence, amour, différence, photographie |  Facebook |

25/04/2015

Pour souvegarder des librairies indépendantes en Belgique, signez la pétition !

LE MEME LIVRE AU MEME PRIX EN BELGIQUE ET EN FRANCE

Pour en finir avec la « tabelle » !

Dans les librairies belges, un livre français sur deux porte une petite étiquette masquant le prix imprimé sur la quatrième de couverture. Si vous la décollez, vous découvrirez que le prix initial fixé par l'éditeur a augmenté de 10 à 17% en passant la frontière !

Cette différence s'explique par une majoration de prix, la « tabelle », qui était autrefois utilisée pour couvrir les frais de douane et les risques de change entre les francs belges et les francs français.

Dans une même communauté linguistique, avec la mise en circulation de l’euro, les arguments pour justifier cette pratique sont devenus plus que jamais anachroniques.

Mais trois distributeurs belges, protégés par des exclusivités, maintiennent cette forte majoration :

- Interforum Benelux, filiale d'Editis (qui distribue 10/18, Allary, Nathan, Plon, Le Robert, Robert Laffont, Michel Lafon, XO, Pocket, …)

- Dilibel, filiale d'Hachette (Albin Michel, Grasset, Le Livre de Poche, Larousse, Marabout, Odile Jacob, Stock,...)

- Nord-Sud (Jouvence, Economica, Présence africaine…)


Cette situation a deux conséquences majeures :

- ce sont les lecteurs, les bibliothèques et les libraires qui financent la structure de ces distributeurs;

- les libraires belges sont fragilisés par la concurrence des opérateurs de vente en ligne, sur qui ne pèse pas la tabelle.

Le Syndicat des libraires francophones de Belgique (SLFB) demande donc à ces trois distributeurs de renoncer à un système qui met en danger la librairie belge et défavorise le lecteur belge. Le SLFB réclame une politique de prix plus respectueuse de tous.

Le prix des livres est un enjeu non seulement commercial mais aussi culturel et politique !

Si comme nous, libraires, vous pensez qu’un même livre doit être vendu au même prix en France et en Belgique, signez cette pétition chez votre libraire ou en ligne.

 

https://lapetition.be/en-ligne/Le-meme-livre-au-meme-prix...

 

12:04 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actualité et animations | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/04/2015

L'invonvénient d'être un lapin, Bruno Gibert, Ecole des loisirs

inconvenientlapin.jpg

Quatre histoires amusantes mettant en scène des animaux :

      Grenouille et Têtard prennent le train pour Paris à la recherche d’un violon pour l’anniversaire de Crapaud. La grande ville leur réserve bien des aventures… 

        Renard a faim, très faim… Ils décident d’aller croquer une poule, mais il y a décidément un « je-ne-sais-quoi qui ne va pas »… Quand Renard disparaît mystérieusement, même les poules finissent par s’inquiéter !

      L’inconvénient d’être un lapin, c’est, bien sûr, d’avoir de grandes oreilles. Tous les ans, Lapin se rend au bal masqué du solstice d’été et  quel que soit son déguisement, on le reconnaît dès son arrivée. Mais il est bien décidé à trouver le déguisement qui le rendra méconnaissable…

       Enfin, il était une fois trois petits lérots qui avaient décidé de repeindre leur maison. Chacun choisit une couleur : l’un du bleu, l’autre jaune, le troisième du rouge. Mais quelle couleur va l’emporter ?

 

 

 


 

18:38 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Ecole des loisirs, Litttérature de jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : animaux, lapin, grenouille, renard |  Facebook |

23/04/2015

Vide-grenier. Voyage dans la mémoire, Patrick McGuinness, Grasset

videgrenier.jpg

Patrick McGuinness est un écrivain britannique né en Tunisie et vivant au Pays de Galles. Dans ses veines coule du sang irlandais… et belge. Et c’est justement ses origines belges que l’auteur met à l’honneur dans ce Vide-grenier.

Fils de diplomate, Patrick McGuinness a suivi ses  parents au gré des affectations de son père (Iran, Venezuela, Roumanie…), mais son port d’attache reste encore aujourd’hui la maison de sa grand-mère à Bouillon. C’est là qu’il nous emmène pour un voyage dans la mémoire au cours duquel il se souvient de sa famille, des personnes qui peuplaient la ville quand il était enfant, des surnoms qui collent à la peau (un Pistache reste un Pistache même s’il a traversé l’Atlantique)…

Au gré d’anecdotes personnelles ou historiques, le lecteur fait la connaissance de Julia, Lucie, Eugène… et croise (plus ou moins heureusement) le chemin de Verlaine et Rimbaud, Léon Degrelle ou Simone Signoret.

Une manière de découvrir Bouillon sous un autre jour… et de voyager dans sa propre mémoire car, inévitablement, les évocations de l’enfance de Patrick McGuinness nous rappellent à nos propres souvenirs, nos absents, ces lieux disparus mais intacts au fond de soi, ce doux parfum d’enfance que l’on porte secrètement en soi, partout, toujours.

15:43 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Grasset | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vide-grenier, patrick mcguinness, mémoire, souvenirs, enfance, belgique, bouillon |  Facebook |

18/04/2015

Bon rétablissement, Marie-Sabine Roger, Actes Sud, Babel

bonretablissement.jpg

De Marie-Sabine Roger, j’avais adoré La tête en friche, son don pour aborder avec subtilité un sujet délicat (l’analphabétisme), son talent pour inventer des rencontres improbables mais réalistes, ses personnages attachants et son écriture vive et colorée.

Je me réjouissais donc de me plonger dans son dernier roman paru en poche : Bon rétablissement. Et dès les premières pages, la magie a pris à nouveau…

Jean-Pierre, 67 ans, veuf et sans enfants, est victime d’un mystérieux accident. Il se réveille à l’hôpital, polytraumatisé et veillé par un jeune flic qui pourrait être son fils. Solitaire et farouche défenseur de son intimité et de sa tranquillité, Jean-Pierre a bien des difficultés à supporter son immobilisation forcée : entre le personnel soignant incapable de fermer la porte de sa chambre et une ado obèse qui l’importune par sa seule présence, sa patience est mise à rude épreuve.

Sa patience, mais aussi ses a priori, bousculés par les visiteurs qui se succèdent à son chevet. Ce séjour hospitalier sera également l’occasion pour Jean-Pierre de revenir sur sa vie, de partir à la pêche aux souvenirs, de s’étonner et de se remettre en question.

Encore une fois, Marie-Sabine Roger réussit la prouesse de nous offrir un récit à la fois drôle, grave et touchant.

Commande en ligne / Commande de l'ebook.

11:57 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actes Sud, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bon rétablissement, marie-sabine roger, hôpital, rencontres, vieillesse |  Facebook |