20/11/2015

Trois BD pour adultes

Au-revoir là-haut, de Pierre Lemaire et Christian De Metter, éd. Rue de Sèvres. Commande en ligne / Commande de l'ebook.

aurev.jpg

Impossible dans cette adaptation du prix Goncourt 2013, de retrouver tous les personnages ou tous les événements du roman mais les personnages principaux, ces deux poilus qui, au sortir de la guerre cherchent comment s’en sortir sont réinventés par le scénario très bien écrit et tout simple de Pierre Lemaire. Il nous en donne une version emplie de poésie et rend ses personnages toujours aussi attachants et magnifiques dans leur flamboyance ou leur désespoir. Et le beau dessin, très travaillé mais aussi très lisible ainsi que le choix des couleurs de Christian De Metter ajoute encore à la qualité du scénario.

 

Celui qui part, T3 de la série Les Vieux Fourneaux de Lupano et Cauuet, Dargaud. Commande en ligne

fourn.jpg

Tout le monde attendait avec impatience l’histoire du troisième larron ! Et elle ne déçoit pas. Comme toujours, l’histoire est faite de flash-back, de scènes humoristiques, de réflexion sur notre société de consommation et dont les liens se délitent si on y prend garde.

C’est donc l’histoire d’Emile Carabignac, mimile pour les intimes ou Le Biouche pour celui qui vient de loin le revoir. Emile, c’était le rugbiman, celui qui est parti à l’autre bout de la planète, qui a fait de bonnes et de mauvaises affaires mais que les copains n’oublient pas ; c’est aussi le dur à cuire au cœur tendre face à sa filleule. Mais au fond pourquoi est-il parti si loin et pourquoi tout le monde en veut à la vieille Berthe des Ravines ?

A découvrir de ce nouvel album (dernier ?, personnellement j'espère que non) des Vieux fourneaux.

 

L’original, T8 de la série Pico Bogue, Dargaud. Commande en ligne / Commande de l'ebook

bogue.jpg

Ah Pico Bogue, c’est tout un poème. Les auteurs le croquent dans ses relations avec ses camarades d’école et ses parents et ces petits gags d’une page nous propulsent dans un humour doux et caustique à la fois.

14:53 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Dargaud, Rue de Sèvres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, adultes |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.