18/03/2016

Tout dort paisiblement, sauf l'amour - Claude Pujade-Renaud, Actes Sud

kierkegaard.jpg

D’après une étude internationale publiée cette semaine, le Danemark serait le pays le plus heureux au monde. A lire la vie de Soren Kierkegaard, grand penseur danois de la première moitié du 19e siècle, on pourrait en douter, mais les temps ont changé bien sûr et le bonheur est aussi affaire de caractère.

Soren Kierkegaard (1813-1855), donc, est au centre du nouveau roman de Claude Pujade-Renaud. L’auteure reconstitue le portrait intime du penseur en entrelaçant les voix de ses proches et, plus particulièrement : Regine Olsen, son ancienne fiancée ; Frederik Schlegel, le mari de Regine ; Henriette Lund, sa nièce ; Henrik, son neveu. Ceux-ci prennent la parole après le décès du grand homme.

Lorsqu’elle apprend sa disparition, Regine, la fiancée éconduite quinze ans plus tôt, est heureusement mariée à Frederik Schlegel, alors gouverneur des Antilles danoises où il œuvre pour l’abolition de l’esclavage. Cet événement soudain pousse Regine à s’interroger à nouveau sur cet homme qu’elle a aimé et sur les raisons de la rupture qu’elle n’a jamais vraiment comprises. C’est aussi prétexte pour le couple à relire l’œuvre de ce penseur qu’ils estiment tous deux et à renouer avec ses neveux : Henriette (Regine entretiendra d’abord une correspondance suivie avec la jeune femme, avant de la retrouver à Copenhague) et Henrik qui rejoint les Antilles danoises pour y exercer sa profession de médecin.

Dans un récit déployé sur plus d'un demi-siècle, Claude Pujade-Renaud évoque le triste et fascinant destin de Soren Kierkegaard, tourmenté par une malédiction familiale, charmé par le chant des oiseaux, épris d’une femme qu’il quittera pour écrire une œuvre de génie, penseur de l’existence ayant si peu vécu.

Commande en ligne / commande de l'ebook

11:04 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actes Sud, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.