18/06/2016

Des auteurs belges.

 

 

iKyreille.jpgAprès "La route des coquelicot", Véronique Biefnot et Francis Dannemark ont continué l'expérience de l'écriture à quatre mains et ont sorti en février un nouveau roman intitulé "Kyrielle blues", toujours aux éditions Le Castor Astral.

Kyrielle blues c'est l'histoire tout en musique de la découverte d'un père car finalement, son père, Nina ne le connaissait pas vraiment. Musicien de jazz de profession, il était plus souvent sur les routes qu'auprès d'elle. Elle va le connaître au travers de la kyrielle d'objet qu'il lui laisse dans sa maison de Hazebrouck.

Au passage, elle va se découvrir un frère, une passion commune pour la musique et l'envie de changer de vie.

Une lecture tout en musique donc, je vous le disais, mais aussi en bons sentiments, pour celles et ceux qui veulent s'évader et voir la vie en rose et bleu.

 

 

 

Lorenzo Cecchi, Un verger sous les étoiles, CEP

verger.jpg

Depuis que je lis Lorenzo Cecchi, je ne peux m'empêcher de pense qu'il y a une part de folie en lui qu'il arrive à endiguer grâce à l'écriture!

Après deux romans où dans l'un, l'artiste ensevelissait un cadavre dans sa sculpture et dans l'autre, un épicier se transformait en grand manitou, nous voici au plus profond d'une crypte où séjournent des momies douées de parole.

Ce petit roman intitulé "Un verger sous les étoiles" nous emmène donc dans un petit village de France où un écrivain en mal d'inspiration et au bord de la rupture amoureuse vient se réfugier. Dans ce hameau perdu, vivent 4 femmes et un homme qui vont l'accueillir mais à charge pour lui de rester discret sur leurs manigances.  De son côté, il voudrait bien percer le mystère de cette crypte hantée et peut-être trouer une aide pour délivrer ces âmes en peine.

Un roman surprenant mais très agréable à lire.

 

 

 

17:34 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Castor astral, CEP | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : auteur belge, roman, véronique biefnot, francis dannemark, lorenzo cecchi |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.