15/12/2017

En panne d'idées? En voici les coups de coeur de Nadège

Les coups de coeur de Nadège :

8montagnes.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paolo Cognetti a reçu le prix Médicis étranger et le Prix Strega (équivalent italien du Prix Goncourt) pour cette belle histoire d'amitié masculine, un thème rarement traité en littérature, qui plus est par un homme. 

Bruno et Pietro ont une douzaine d'années lorsqu'ils se rencontrent. Le premier est un pur montagnard ; le second vient chaque été en vacances dans son village. Si Bruno ne quittera jamais les paysages qui l'ont vu naître et si Pietro continuera ses allées et venues sans jamais se poser, l'amitié nouée dans l'enfance résistera aux temps et à l'absence.

 

aémerveillementt.jpg

Les début de l'électricité et le combat acharné auquel se livrèrent Georges Westinghouse et Thomas Edison pour en contrôler la distribution vus par Graham Moore (scénariste ayant reçu l'Oscar du meilleur scénario pour The imitation Game). Un roman passionnant qu'on ne peut lâcher une fois commencé !

 

abeilles.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trois époques :

1852. Un savant anglais déprimé retrouve enthousiasme et goût à la vie en se passionnant pour les abeilles et la conception d'un nouveau type de ruches.

2007. Un apiculteur américain est confronté au désintérêt de son fils qui n'a aucune envie de reprendre l'exploitation familiale déjà menacée par la disparition progressive - et parfois très soudaine - des abeilles.

2098. Les abeilles ayant disparu, ce sont des ouvriers qui sont chargés de polliniser les fleurs à la main. Quand le fils d'une ouvrière tombe mystérieusement dans le coma après une escapade en forêt, sa mère, Tao, se retrouve au cœur d'une histoire qu'elle ne soupçonnait pas.

 

amax.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Si un jour tes parents te proposent d'aller au restaurant, surtout ne choisis pas une pizzeria", c'est ce qu'un ami de Max lui a conseillé. En effet, qui dit choix du resto, dit mauvaise nouvelle en perspective. Alors, quand ses parents lui demande ce qu'il aimerait manger, Max répond "des sushis". Se priver de poisson cru toute sa vie ne lui paraissant pas un grand sacrifice.

En revanche, vivre sans ses deux parents, Max a beaucoup de mal à l'envisager. Alors quand un disque du grand magicien Mosche Goldenhirsch glisse d'un carton de son père, Max pense avoir trouver la solution : le sortilège d'amour éternel, voilà ce qu'il lui faut ! Malheureusement, le disque est rayé juste au mauvais endroit. Max décide alors de retrouve le vieux magicien.

Dans l'esprit du film La vie est belle de Roberto Begnini, Max et la grande illusion est un premier roman touchant et empli de tendresse.

 

 ajourdavatt.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le frère de Michel, le narrateur, est mort dans un accident de la mine. Un peu plus tard, le père de Michel lui laisse un mot avant de partir : "Venge-nous de la mine". Cette vengeance, Michel l'a nourrie durant des décennies. Au décès de sa femme, sans héritier, seul survivant d'une famille meurtrie, Michel décide de revenir dans le Nord pour passer à l'acte. Ce qu'il veut ? (R)ouvrir enfin le procès de la mine.

 

téléchargement.jpg

 

 

 

 

 

 

Dans la veine du réalisme magique hispano-américain, Miguel Bonnefoy nous entraîne dans une histoire de légendes, de cannes à sucre, de trésor de pirates et de chercheurs d'or. Un roman très réussi et un jeune auteur à suivre !

12:58 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Belfond, Cherche midi, Grasset, Presses de la cité, Stock | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.