19/07/2012

"L'argile et la craie", Jules Boulard, éditions Weyrich, l'avis de Jacquy

Comment réagissent les soldats qui sont sortis vivants de la boucherie de la 1ère guerre mondiale. J’avais déjà lu des romans de ce style, ils se passaient en France. L’avantage de celui-ci est qu’il se passe chez nous, que nous pouvons visionner les lieux.

 

Visionner les lieux mais aussi retrouver l’atmosphère  qui était rapportée par mes grands-parents. De ce côté, je crois que les lecteurs de ma tranche d’âge aimeront probablement plus ce roman que les jeunes. Je me trompe ?

 

L’école primaire du début des années 60 n’était guère différente de celle décrite ici. Surtout quand on a eu comme instituteur un presque retraité, ancien combattant de 40-45.

Savez-vous que la première demi-heure de chaque jour était consacrée au catéchisme ? A l’école communale des garçons. Impensable maintenant. Et pourtant, tout le monde était présent. Certains parce qu’il le fallait bien.

 Le curé était réellement quelqu’un de très influent. Les tensions entre Calotins et Rouges bien réelles, arbitrées par les Bleus libèrô . Surtout dans les jours précédant les élections communales.

 

Le personnage principal remet trop souvent ses cauchemars sur le tapis. Mais, je suis persuadé que c’est vraiment ce qui se passait dans leurs têtes. Je n’ai jamais eu la certitude que des Léonce Parisot ont sévi dans la région. Mais les commérages allaient  bon train à ce sujet.

D’ailleurs, il suffisait de regarder les traits du visage de x : c’est le portrait tout craché de y.

 

Le curé ressemble assez à celui qui m’a baptisé mais que je n’ai que peu connu. Sûr de son fait, sévère paraît-il. Tiens ! Il n’y a pas de bedeau dans le livre ? Bizarre.

La différence est qu’il faisait sonner les cloches à toute volée quand l’équipe de balle pelote du village était championne !

J’ai connu un autre curé qui fonçait sur son vélo pour demander aux gens de fermer leur porte parce que les Jéhovas arrivaient.

 

Voilà, je ne parlerai pas du style d’écriture : je laisse cela à ceux qui ont suivi les études « pour ».

Mais si j’ai bien aimé, c’est sans doute aussi parce que le style est « aéré », avec beaucoup de dialogues pour rendre la lecture plus passionnante et réaliste.

11:42 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Romans, Weyrich | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l'avis de jacquy, auteur belge, weyrich |  Facebook |

17/07/2012

"2 pouces et demi", Thomas Lavachery, Bayard jeunesse

pouces.gif

Je ne l'ai pas encore lu entièrement mais le début me plaît déjà beaucoup alors j'ai envie d'en parler.

 

Dans une très vieille maison bruxelloise qui appartenait à un alchimiste vivent trois petites créatures créées trois siècles auparavant. Jusque là elles vivaient en paix et discrètement mais le propriétaire actuel revient d'un voyage en Asie avec deux monstrueux frelons dans ses bagages. Vient alors pour ces trois petites ombres un combat pour leur survie. Qui va pouvoir les aider?

Je pense que c'est un bon roman pour les jeunes adolescents écrit par un auteur belge de renom, Thomas Lavachery.

A découvrir.

Laurence

14:22 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Bayard | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romans jeunesse, auteur belge |  Facebook |

12/06/2012

La recette du pigeon à l'italienne, Alain Berenboom

berenboom.gifJe lis ceci pour le moment et cela m'amuse beaucoup. Roman policier qui se passe en Belgique quelques années après la guerre au moment où la Belgique a "recruté" des Italiens pour venir travailler dans les mines.

Je mets le verbe recruter entre guillemets puisque, apparemment, et je ne le savais pas, car on ne nous apprend pas ça dans nos cours d'histoire, ces Italiens sont venus ici avec des promesses de lendemains qui chantent et ont été bien trompés.

Mais ce pan de notre histoire n'est pas le sujet principal du livre même si c'est bien intéressant.   En effet, il s'agit de la troisième enquête de Michel Van Loo, détective privé bruxellois amateur de gueuze grenadine. Et cette enquête il va la mener avec ses amis, Federico, Hubert et son amie Anne, dans les milieux de la colombophilie entre Grâce-Berleur et l'Italie.

C'est enlevé, amusant, bien tourné.

Je l'ai conseillé pour la fête des pères mais pas besoin de fête pour se faire plaisir.

 

Laurence

éditions Genese.

10:08 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans éditions Genese | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : auteur belge, policier |  Facebook |

24/05/2012

Triste nouvelle

Jacqueline Harpman est décédée aujourd'hui. Psychanalyste et auteure belge bien connue, elle nous laisse une très belle oeuvre dont  "La plage d'Ostende", "Orlando", "En toute impunité", "Moi qui n'ai pas connu les hommes". Ce roman est sans doute celui qui m'a le plus marquée en tant que lectrice.

Je l'avais reçue au Collège Saint-Guibert en 2004 lors d'une très agréable après-midi durant laquelle nous avions parlé du livre "Le passage des éphémères" édité chez Grasset.

Pour une biographie plus complète je vous renvoie à l'article du Vif l'Express.

Et si vous n'avez jamais rien lu d'elle je vous invite à le faire.

 

Laurence

 

 

 

15:52 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actualité et animations, Grasset, Livre de poche | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature belge, auteur belge, décès |  Facebook |

09/05/2012

"Si tu passes la rivière", Genevièvre Damas, éd. Luce Wilquin

Comédienne et auteure de pièces de théâtre, Geneviève Damas publie un premier roman très maîtrisé.

L'histoire se passe dans une famille villageoise dont la mère et la fille ont quitté la maison. Reste le père autoritaire et trois fils. Le plus jeune François s'occupe des cochons et réfléchit à sa condition de dernier né et d'orphelin. Peu à peu il va sortir du giron familiale et rencontrer les villageois pour connaître ses origines et tous ces interdits qui pèsent sur lui: ne pas passer la rivière en fait partie; pourtant de l'autre côté il y a les décombres d'une ferme qui l'intriguent depuis toujours.

Très beau roman que celui-là, bien écrit, belle histoire bouleversante d'un jeune homme qui cherche ses origines.

L'auteur a assurément bien mérité son prix Rossel.

 

Laurence

Commander le livre en ligne

09:37 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Luce Wilquin | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : auteur belge, littérature belge, prix, roman |  Facebook |

23/04/2012

"L'art de conjuguer des hommes mariés", Eva Kavian

art.jpg

 

Première auteure que j'ai reçue à la librairie en 2005, Eva Kavian vient de sortir un nouveau livre aux Editions Les Carnets du Dessert de Lune

C'est un véritable exercice de style auquel s'emploie Evan Kavian puisqu'elle nous raconte l'histoire d'amour entre un homme marié et une femme en déclinant les modes et les temps de la conjugaison.

Le premier chapitre est donc à l'indicatif présent, le suivant à l'indicatif imparfait et ainsi de suite en passant par le subjonctif, l'infinitif, etc.

Evidemment l'histoire évolue au fil des pages et, comme souvent chez Eva Kavian, l'amour n'est pas au bout du chemin.

Le livre est joliment illustré de photos de bancs réalisées par Julian Vanroye et imprimé sur un beau papier.

C'est frais et amusant à lire.

 

Laurence

10:09 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Editions Les Carnets du Dessert de Lune | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : eva kavian, auteur belge, photographies |  Facebook |

18/04/2012

Nadine Monfils à la librairie le jeudi 3 mai à 19h45

C'est enfin confirmé. Après avoir dû annuler pour cause de remise de prix le 13 mars, Nadine Monfils nous fait le plaisir de venir le jeudi 3 mai pour présenter son nouveau livre " La petite fêlée aux allumettes" édité chez Belfond.

Une soirée à ne pas rater.

Pour plus d'information sur le livre et sur Nadine Monfils :

http://librairieantigone.skynetblogs.be/archive/2012/02/1...

13:03 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actualité et animations, Belfond, Nadine Monfils | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : animation, belfond, nadine monfils, auteur belge |  Facebook |