13/03/2014

"La petite communiste qui ne souriat jamais", Lola Lafon, Actes Sud

communiste.jpg commander en ligne

Qui ne se souvient pas de Nadia Comaneci, petite gymnaste roumaine qui révolutionna  les Jeux Olympiques de gymnastique en 1976? Son arrivée dans son juste-au-corps blanc barré des couleurs du drapeau roumain et cette attente insoutenable pour l'obtention des points après sa prestation à la poutre sont restées dans bien des mémoires. Après ça, tous les parents voulaient que leur fille fasse de la gymnastique.

Mais derrière cette jolie petite fille souple et légère, qui avait-il? Un entraîneur d'origine hongroise qui rêvait de gloire? Un dictateur communiste qui se voulait un exemple pour le monde entier? Une petite fille qui voulait aller au bout de ses rêves ou simplement une jeune fille qui n'a fait que suivre ce qu'on lui conseillait de faire?

Lola Lafon nous dépeint la vie de Nadia, cette petite fille adulée dans son pays et partout où elle allait, puis cette adolescente et cette jeune femme avec ses zones d'ombres, ses contradictions. Comment rester aimée quand on change si vite? L'auteure imagine des dialogues entre elle et Nadia pour essayer de répondre à toutes les questions restées sans réponse.

C'est l'occasion également pour le lecteur de se remémorer l'histoire récente de la Roumanie et de son dictateur Ceaucescu qui connut une fin tragique en 1989.

Ce livre est plus qu'une biographie et qu'un livre d'histoire, c'est aussi un livre littéraire car l'auteure réfléchit à sa légitimité d'écrire la vie d'une personne à partir de documents et de témoignages.

Un livre complet donc que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire.

13:09 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actes Sud, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actes sud, roman, lola lafon, littérature française |  Facebook |

25/02/2014

"Histoire d'un bonheur", Geneviève Damas, éd. Arléa

bonheur.jpg

 commander en ligne

Le nouveau roman de Geneviève Damas, auteure primée plusieurs fois pour son premier roman "Si tu passes la rivière" , est une petit bijou.

Nous allons à la rencontre des quelques personnages enfermés dans des vies dont ils doivent s'accommoder ou qu'ils ne veulent pas quitter par peur des changements.

Anita Beauthier, femme au foyer, petite bourgeoise engoncée dans ses principes qui va rencontrer un enfant, Noureddine, d'un tout autre milieu que le sien et qui va s'attacher à elle comme à une bouée de sauvetage. Grâce à elle, mais sans qu'elle s'en rende compte, il va s'ouvrir au monde, moins cruel qu'il ne le croyait.

Le beau-frère d'Anita, Simon, va rencontrer la voisine Nathalie, abandonnée par son mari et dont les enfants sont ingérables. Lui, l'homme que les circonstances de la vie ont arraché à sa destinée, peut-il encore être aimé de quelqu'un?

A la lecture de ce livre, les questions affluent: qu'est-ce que le bonheur? Celui tout formaté que nous proposent notre éducation et le monde qui nous entoure ou celui que l'on cherche au fond de soi et au gré des rencontres que l'on peut faire. Le bonheur ne s'acquière-t-il pas en se remettant en question?

A lire assurément et pour partager vos impressions avec l'auteure ou vous convaincre qu'il faut le lire, Geneviève Damas viendra le 29 avril à la librairie.

 

 

 

 

 

 

01/02/2014

"L'éveil de mademoiselle Prim", Natalia Sanmartin Fenollera, Grasset

eveil.jpg  commander en ligne

 

Prudence Prim, jeune femme intelligente et bardée de diplômes, est attirée par une petite annonce recrutant une bibliothécaire pour faire du rangement dans celle d'un "gentleman" vivant avec enfants et chiens. Elle arrive à son grand étonnement dans un charmant village vivant en marge de la société moderne. Les parents, par exemple, donnent cours aux enfants en fonction de leurs connaissances, les auteurs grecs et latins étant privilégiés aux auteurs contemporains. La communauté essaie de vivre en autarcie et prône certaines idées qui heurtent mademoiselle Prim, habituée à une vie plus moderne.  Il s'en suit entre cette jeune femme et son patron, l'homme au fauteuil ainsi qu'il est dénommé dans le livre, de nombreuses discussions parfois houleuses car les points de vue ne sont pas les mêmes.

Une histoire bien agréable qui ne va pas jusqu'à l'histoire d'amour, comme on le craint à certains moments, mais qui nous donnent à réfléchir sur notre société hyper moderne qui passe peut-être à côté de l'essentiel. Les personnages sont attachants même si celui de Prudence Prim, à certains moments, énerve quelques fois par son côté un peu trop rigide.

Un livre à lire au coin du feu pour se délasser tout en apprenant quelques mots de vocabulaire au passage et qui donne aussi l'envie de se faire une liste de lectures.

 

17:05 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Grasset, Romans | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : grasset, romans étrangers, roman |  Facebook |

01/12/2013

Marilyn désossée, Isabelle Wéry, Maelström

marilyn.jpg

 

Le quatrième roman sélectionné pour le Prix Rossel 2013 est un roman assez particulier car l'auteure a fait une grande recherche linguistique.

Le roman est divisé en trois parties qui racontent la vie d'une fille appelée Marilyn Turkey. 

La première partie intitulée "Premiers os : j'ai 6-8 ans", raconte son enfance comme le ferait un enfant : sa maison, son frère, l'école et les amies dont une autre fille s'appelant Marilyn qu'elle aime.

La deuxième partie, "Deuxième os : j'ai 25 ans", la narratrice découvre la sexualité et vit des expériences pour le moins surprenantes.

La troisième partie, "Troisième os : je suis ici et maintenant", est plus douce et plus touchante. Elle parle de son mariage, d'un deuil. C'est aussi une partie un peu plus compréhensible.

En effet, la particularité principale de ce livre est le travail important que l'auteure a fait sur la langue d'un point de vue sémantique et formel.

Elle joue avec les mots, mêle la prose et la poésie, invente des mots, joue avec les polices de caractères.

Livre surprenant donc mais intéressant pour le travail de l'auteure.

Peut-être aura-t-il le Prix Rossel 2013?

 

 

29/11/2013

"La dernière fugitive", Tracy Chevalier aux éditions Table Ronde, collection Quai Voltaire

tracy chevalier.jpgEncore un roman de Tracy Chevalier ... et l'héroïne est à nouveau une femme. Mais il faut avouer que c'est pour le plus grand bonheur de tout lecteur/trice.

L'auteur a l'art de la description du sentiment humain, de périodes marquantes de l'Histoire et des atmosphères. 

Dans ce dernier roman, Honor, anglaise quaker introvertie, se retrouve seule dans le profond Ohio du XIXme siècle en prise directe avec la brutalité des manières de vivre et de communiquer peu communes aux pratiques de son Dorset natal. Souvent surprise, parfois blessée, luttant aussi face au découragement, Honor s'intègrera-t-elle?

Et comment cohabiter avec l'esclavagisme quand on croit fermement à l'Egalité?

Femme à part entière, ferme dans ses convictions mais en apprentissage quotidien de la vie et de l'amour, il lui faudra vivre pleinement à une époque au cours de laquelle la liberté n'appartient pas vraiment aux femmes, quel que soit le continent finalement.

On dit dans la presse que Tr. Chevalier nous livre ici son meilleur roman après "La jeune fille à la perle". Je ne suis pas d'accord et vous conseille vivement "La dame à la licorne" qui se passe à Bruxelles au temps des corporations, et aussi "Prodigieuses créatures".

Fabienne.

commander en ligne

18:11 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Romans, Table Ronde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tracy chevalier, roman, littérature française, femme, table ronde, quai votaire |  Facebook |

11/11/2013

L'Extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA, Romain Puertolas, Le Dilettante

fakir.jpg

 

Dans la lignée du roman à succès "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire", voici un roman truculent qui nous a beaucoup plu.

 

Ajatashatru Lavash (prononcez "j'attache ta charrue, la vache") a turban blanc sur la tête plutôt que des pantoufles puisqu'il vient d'Inde mais il va nous emmener dans des aventures plus rocambolesques les unes que les autres.

 

En route pour acheter un lit à clous chez Ikea France, il va nous faire parcourir des kilomètres en avion, en bateau ou en ballon avec en poche un faux billet de 100 euros.

 

Sur son chemin, il rencontrera des personnages haut en couleurs, des aventuriers au grand cœur ou pas. Humoristique, ce roman soulève également l’air de rien la problématique des clandestins et de tous les déracinés de la terre.

 Pour commander en ligne

15:17 Écrit par Laurence - Librairie Antigone | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : roman, humour |  Facebook |

12/09/2013

"Un échange risqué", Anne Duvivier, éd. Zellige. Le 13 octobre à 11h chez Antigone

anneduvivier1jpg.jpg


Jane, jeune scientifique vivant aux Etats-Unis, revient dans son pays natal, la Belgique, pour finir son doctorat sur les papillons au Musée royal de Tervuren.

Elle dépose ses valises dans un loft qu’elle a échangé contre son appartement le temps d’un été. Quelle n’est pas sa surprise de constater que le fils des propriétaires y vit également selon une clause du contrat passé.

La voilà donc obligée de partager les communs avec Jérôme, 25 ans, jeune homme en manque de repères vivant de petits boulots depuis que son père lui a coupé les vivres.

 

Ce dernier, promoteur immobilier véreux, est au centre d’un scandale dont le fils veut profiter. Ce qui pourrait mettre en danger la tranquillité recherchée par Jane et soulever le voile d’un passé bien enfoui.

 

Cette comédie bien enlevée se lit avec plaisir jusqu’au dénouement final bien surprenant.

 

Laurence

 

14:25 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actualité et animations, Zellige | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : auteur belge, roman, comédie |  Facebook |