10/05/2017

Notre sélection de romans pour la fête des mères !

Nous avons fait une petite sélection de romans parus récemment et qui pourraient plaire à votre maman !

Il y en a pour tous les goûts !

Parmi ceux-ci, il y a ceux pour lesquels nous avons déjà fait un billet sur ce blog:

Pour les mamans qui aiment les romans d'amour et d'aventures !

bureau-jardins-étangs.jpg

Dont vous pouvez trouver le commentaire de Nadège ici

 

paramour.jpg

Un très beau roman d'une auteure que j'aime beaucoup ; je vous ai déjà présenté deux romans d'elle, dont Providence qui m'avait beaucoup émue. J'écrirai une petite note de lecture prochainement pour ce nouveau roman paru chez JCLattès en janvier.

 

Pour les mamans qui aiment les romans noirs !

calcaire.jpg

un roman noir dont nous vous conseillons la lecture ici. POUR RAPPEL, nous recevons l'auteure le mardi 30 mai à 19h30.

 

L'attente a été longue mais le voilà enfin, le nouveau roman de Fred Vargas !

fredvargas.jpg

 

Dans les nouveautés, nous avons encore ceci :

 

Pour les mamans qui aiment voyager 

hislop.gif

Magique : le nouveau roman de Victoria Hislop nous entraîne en Grèce sur les traces d'un amour perdu. Richement illustré, Cartes postales de Grèce fait chatoyer les couleurs de la Méditerranée. Dans sa boîte aux lettres, Ellie trouve, semaine après semaine, des cartes postales signées d'une simple initiale : A. Ces cartes ne lui sont pourtant pas destinées. Pourquoi lui parviennent-elles ? Qui est l'expéditeur ? Mystère. Portant l'éclat du ciel grec et l'eau cristalline de la mer, ces missives sortent la jeune femme de sa morosité quotidienne.
Un jour, elles cessent cependant d'arriver. Ellie se sent délaissée, privée de cette bouffée d'oxygène qui la faisait rêver et voyager. Elle prend alors une décision : découvrir ce pays par elle-même. Le matin de son départ, Ellie reçoit un carnet par la poste. L'odyssée d'un homme, le fameux A, y est racontée. Celui-ci observe avec tendresse et générosité les Grecs, leurs coutumes, et ce qui fait le sel de leur quotidien.
Derrière ses observations et ses savoureuses anecdotes se dessine le portrait d'un homme blessé. Pourrait-il encore croire en l'amour ?

 

Pour les mamans qui aiment l'humour déjanté et un peu noir !

icecream.jpg

Nadine Monfils est une artiste belge iconoclaste. Auteur de plus de 60 romans, elle a été l'une des premières femmes publiée à la "Série Noire". Elle a aussi écrit et réalisé un long-métrage, Madame Edouard, avec un casting prestigieux. Elle a reçu de nombreux prix dont le prix Polar au salon Polar & Co de Cognac et le prix Saint-Maur en poche, de la Griffe Noire, pour l'ensemble de son oeuvre. Après Mémé Cornemuse, héroïne récurrente dont la première aventure a connu un immense succès en librairie, Nadine invente un nouveau personnage barré, promis à de nombreuses aventures, Elvis Cadillac.

 

Pour les mamans qui aiment les animaux !

jules2.jpg

Et si maman n'a pas encore lu le premier tome de Jules, il vient de passer en poche !

jules1.jpg

Jules, c'est un chien pas comme les autres puisqu'il est guide pour aveugle. Une belle histoire comme sait nous les conter Didier van Cauwelaert !

 

 Pour les mamans qui n'ont pas beaucoup de temps mais qui aiment lire un peu le soir

voici deux recueils de nouvelles :

mazetti.jpg

À  la question "Êtes-vous mariée?" l'auteure du «Mec de la tombe d'à côté» clame volontiers : "Je suis entre deux mariages…" Ces «Petites histoires» pleines de malice et de dérision vous le diront, on a toujours mille et une raisons de divorcer – ou de le regretter !

michellambert.jpg

Michel Lambert nous fait pénétrer à nouveau dans l'univers chancelant des couples ou des compagnons de route improbables, des secrets douloureux à retardement, des derniers pas que promènent, au fil d'un poignant chant du cygne, ceux qui ne pourront plus jamais se retrouver comme avant, dans l'illusion ou le fantasme, soudain surpris par l'éternel lendemain et sa lumière trop forte et trop blanche.

Un auteur que j'aime beaucoup et qui est déjà venu quelques fois à la librairie: c'est ici pour les détails.

 

 Pour les mamans qui préfèrent les poches.

Bussi.jpg

Pour les mamans qui aiment les suspenses.

Eté 1989. La Corse, presqu'île de la Revellata, entre mer et montagne. Sur cette route de corniche, au-dessus d'un ravin de vingt mètres, une voiture route trop vite et bascule dans le vide. Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère n'ont pas eu la même chance. Eté 2016. Clotilde revient pour la première fois sur les lieux du drame, accompagnée de son mari et de sa fille adolescente.
Elle veut profiter de ces vacances pour exorciser le passé. C'est au camping dans lequel elle a vécu son dernier été avec ses parents que l'attend une lettre... de sa mère. Vivante ?

 

bojangles.jpg

Devant leur petit garçon, ils dansent sur "Mr. Bojangles" de Nina Simone. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir et la fantaisie. Celle qui mène le bal, c'est la mère, feu follet imprévisible. Elle les entraîne dans un tourbillon de poésie pour que la fête continue, coûte que coûte. L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.

Pour les mamans qui aiment les histoires d'amour.

 

12/12/2016

La montagne rouge, Olivier Truc, Métailié noir

montagne.jpg

Le nouveau roman policier d'Olivier Truc vient de sortir, je vous avais déjà parlé de lui ici

et voici ce qu'en pense un ami qui vient de le lire.

"Je le recommande vivement à ceux qui sont intéressés par les romans policiers actuels qui se passent en Scandinavie et chez les « Lapons ». J’écris Lapons alors que je viens d’apprendre que les autochtones préfèrent le terme Sami et qu’ils n’habitent pas la Laponie mais le Sapmi.
Un conseil toutefois, si vous ne connaissez pas Olivier Truc et la Police des Rennes, lisez d’abord « le dernier lapon » et « Le détroit du loup » car ce volume pourrait être le troisième tome d’une trilogie.
Encore un roman ou une saga scandinave me direz-vous ? On est loin de Camilla Läckberg (Erika Falk) ou Ake Edwardson (Rik Winter). Olivier Truc est français et correspondant de Libération d’abord, du Monde ensuite. Il a participé à plusieurs émissions ou documentaire tournés sur place.
Olivier Truc s’intéresse à l’intrigue mais pas seulement. A la lecture, on apprend beaucoup sur le mode de vie des Sami, leur histoire, leurs difficultés avec les Suédois ou Norvégiens. Vraiment très bien documenté grâce au temps passé par l’auteur auprès des Sami. On se rapproche plutôt de « la loi des Sames » de Lars Pettersson."

 

résumé donné par l'éditeur :

Enclos de la Montagne rouge, sud de la Laponie. Sous une pluie torrentielle, les éleveurs procèdent à l'abattage annuel de leurs rennes. Mais dans la boue, on retrouve des ossements humains. Oui est ce mort dont la tête a disparu ? Son âge va le mettre au centre d'un procès exceptionnel qui oppose forestiers suédois et éleveurs lapons à la Cour suprême de Stockholm : à qui appartiennent les terres ? A ceux qui ont les papiers ou à ceux qui peuvent prouver leur présence originelle ? Klemet et Nina, de la police des rennes, sont chargés de l'enquête.
Ils découvrent une mystérieuse vague de disparition d'ossements et de vestiges sami. Ils croisent des archéologues aux agendas obscurs, mais aussi Petrus, le chef sami à la poursuite des rêves de son père dans les forêts primaires de la Laponie, Bertil l'antiquaire, Justina l'octogénaire et son groupe de marche nordique et de bilbingo. Les sombres secrets d'une Suède fascinée par l'anthropologie raciale sont distillés sur fond de paysages grandioses et désolés, par des personnages de plus en plus complexes et attachants.

17:39 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Métailié, Policier - thriller, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : roman policier, l'avis de jacquy |  Facebook |

15/01/2016

Voyages en Laponie

Au mois de décembre, j'avais envie de neige mais nous n'en avions pas encore.

Pour la faire venir, j'ai lu trois livres se passant en Laponie et aujourd'hui voilà la neige ! Chouette !

Vous me suivez dans les régions polaires?

arto.pg.jpg

Première lecture, Le lièvre de Vatanen" de Arto Paasilinna. Je devrais dire re-lecture car j'en avais déjà lu quelques passages il y a quelques années sur les conseils de Jacques, l'ancien libraire d'Antigone.

Quel plaisir de retrouver les péripéties de ce Vatanen. Cet homme complètement effacé dans sa vie quotidienne prend la poudre d'escampette sur une route près d'Helsinki suite à un accrochage avec un lièvre. Vatanen s'enfonce dans les fourrés pour secourir ce lapin et au lieu de revenir ensuite à sa voiture, l'homme continue à marcher au milieu de nulle part. Ses retours à la "civilisation" vont se faire de plus en plus rares, préférant vivre avec son animal fétiche plutôt qu'aux milieux des hommes qu'il considère de plus en plus fous.

Bourré d'humour, ce roman est aussi une ode à la nature à lire absolument !

Disponible en folio comme la plupart des romans de l'auteur.

Commande en ligne.

 

Deuxième lecture, Le détroit du Loup" de Olivier Truc chez Seuil policier

arto2.jpg

Dans le Grand Nord, vivent les Lapons, éleveurs de rennes, et au printemps ces éleveurs doivent suivre la transhumance de leurs bêtes qui recherchent des pâturages plus fournis après un hiver de disette.

C'est sans compter les sociétés pétrolières qui font peu à peu main basse sur les terres ancestrales en vue de développer leur production. Beaucoup de mondes participent à ce développement, les industriels, les politiciens, les agents immobiliers qui spéculent sur la valeur des terrains, les plongeurs qui mettent leur vie en danger pour mettre en route des forages au fond de la mer de Barents.

Tout ce petit monde constitue un microcosme très bien mis en scène par Olivier Truc, correspondant pour le journal Le Monde, qui a créé deux policiers très attachants, Klemet et Nina, de la police des rennes. C'est leur deuxième enquête, la première étant intitulée "Le dernier Lapon" et qui a reçu quelques prix.

Un roman policier et un plaidoyer écologique.

Commande en ligne / Commande de l'ebook.

 

Ma troisième lecture tournant autour de ces régions froides, c'est le livre "Le merveilleux voyage de Nils Holgersson de Selma Lagerlöf, auteure suédoise mythique. La version intégrale éditée chez Actes Sud fait 635 pages. Le but de l'auteure était de reprendre tous les contes qui existaient en Suède mais qui n'avait jamais été collectés. Cette oeuvre majeure a été publiée en 1906.

nils.jpg

Je le lis en compagnie de mon petit garçon de 8 ans tous les soirs avant de le coucher c'est pourquoi j'ai choisi la version abrégée du livre de poche.

Nous sommes transportés par cette histoire d'un petit garçon qui suite à ses mauvais comportements envers les animaux se retrouve réduit à la taille d'un lilliputien et voyage sur le dos d'un jar blanc domestiqué en compagnie d'oies sauvages qui retournent en Laponie pour le printemps.

Bien sûr dans la version abrégée, l'histoire est un peu moins touffue mais c'est un plaisir de partager cette lecture avec mon fils et d'imaginer les paysages de Suède.

Commande en ligne / Commande de l'ebook.

 

 

 

 

 

 

11:22 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Gallimard, Livre de poche, poche, Policier - thriller, Romans, Seuil | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jeunesse, seuil, série, policier, nature. |  Facebook |

22/11/2015

Concerto pour 4 mains, Paul Colize, Fleuve noir

colise.jpg

Inspiré par des faits de braquages qui se sont passés des années 80 à nos jours en Belgique ou ailleurs en Europe et aidé  pour se faire par un ancien braqueur reconverti dans l'art, Paul Colize nous offre un nouveau polar qui nous tient en haleine du début à la fin.

Le narrateur, Jean Villemont, est avocat au barreau de Bruxelles. Le père d'un petit délinquant lui demande de sauver son fils qui vient d'être emprisonné et est menacé au sein même de la prison. Ce "gamin" ne veut rien dire car il a peur mais de quoi? Il est visiblement impliqué dans une affaire qui le dépasse de très loin. Avec l'aide d'une jeune avocate qui lui fait les yeux doux, l'avocat, qui ne se remet pas de sa séparation, va remonter une filière de grand banditisme jusqu'à la tête pensante de casses du siècle, Franck Jammet. Celui-ci,aujourd'hui retiré des "affaires" et ne vivant que pour la musique, ne peut empêcher l'avocat de résoudre cette affaire pour sauver le gamin. Mais à quel prix?

Quel plaisir de retrouver la plume de Paul Colize. Son écriture fluide nous emmène au bout de l'histoire sans qu'on y prenne garde et l'on est en symbiose avec tous ces personnages. L'humour n'étant jamais loin, l'ironie aussi, on passe un très bon moment de lecture.

Commande en ligne / Commande de l'ebook.

15:12 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Fleuve noir, Policier - thriller | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : colize, littérature belge, roman, policier |  Facebook |

15/06/2015

Destination Mongolie avec Ian Manook et Linda Gardelle

yeruldelgger.jpg

Rude journée pour le commissaire Yeruldelgger Khaltar Guichyguinnkhen. A l’aube, il apprend que trois Chinois ont été découpés au cutter dans une usine près d’Oulan-Bator. Quelques heures plus tard, dans la steppe, il déterre le cadavre d’une fillette aux boucles blondes agrippée à son tricycle rose.

Dans « roman policier », il y a roman » et Ian Manook y tient. C’est pourquoi au-delà de l’intrigue policière, il nous offre le récit d’un pays fascinant : la Mongolie. D’Oulan-Bator aux campements de yourtes dans la steppe, des traditions ancestrales aux perversions de la modernité… La vie y est rude, mais on ne peut s’empêcher d’y trouver pourtant une certaine beauté dans des rituels très étudiés (comme la préparation du thé) ou le respect témoigné aux ancêtres, par exemple.

Le commissaire Yeruldelgger, quant à lui, est un homme bourru, mais charismatique, détruit par la mort de sa petite fille, Kushi, cinq ans plus tôt. Il est secondé par sa co-équipière, Oyun, et son amie, médecin-légiste, Solongo. Gantulga, gamin des rues attachant rejoindra l’équipe et y insufflera une bonne dose de malice et d’humour, apportant quelques bouffées d’air dans des situations oppressantes.

Un roman maîtrisé qui donne envie de découvrir le deuxième tome de la série, paru chez Albin Michel cette année : Les Temps sauvages.

 

aylal-mongolie.jpg

Et si vous voulez poursuivre votre découverte de la Mongolie, plongez-vous dans ce très beau récit de voyage de Linda Gardelle. Passez outre le rouge-rosé des pages (peu attrayant, selon moi) et découvrez l’expérience de cette jeune femme étonnante.

Linda Gardelle a 18 ans lorsqu’elle décide de partir un an en Mongolie, seule. Ses émerveillements, ses déceptions, elle ne nous cache rien. Elle nous fait partager son émotion face à l’hospitalité simple des nomades qui l’accueillent dans leur yourte sans la connaître, son dégoût des morceaux de gras dans la soupe, ses larmes devant les étendues sauvages, sa déception face aux ravages de l’alcool et à l’irruption d’autres fléaux de la civilisation que sont la télévision, la consommation à outrance, la perte des valeurs. On est impressionné par cette jeune fille qui n’hésite pas à partir sac au dos dans la campagne mongole comptant sur les rencontres de hasard pour se loger, qui se lance dans l’apprentissage de la langue et prend sa part de travail partout où elle passe : traire les chèvres, garder les troupeaux, faire fondre la neige pour obtenir de l’eau… Linda Gardelle se plie aux coutumes, devient une vraie Mongole : un compliment qu’elle savoure avec beaucoup de plaisir lorsqu’on le lui fait.

Linda Gardelle partage son émotion avec simplicité et sobriété. On y décèle l’enthousiasme et le respect de cette jeune femme pour un peuple qu’elle admire profondément et que l’on quitte nous aussi le cœur gros, mais heureux d’avoir partagé tant d’expériences (même si ce n’est que par procuration).

 

Yeruldelgger, Ian Manook, Livre de Poche. Commande en ligne / Commande de l'ebook.

Aylal. Une année en Mongolie, Linda Gardelle, Editions Gaïa.

 

14:33 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Gaia, Livre de poche, Policier - thriller, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mongolie, policier, récit de voyage |  Facebook |

25/11/2013

Un long moment de silence, Paul Colize, éd. La manufacture des livres.

 

 

téléchargement.jpeg

 

D'emblée l'auteur nous prévient que ce que nous allons lire est un thriller puisqu'il l'écrit sur la couverture. Et pourtant j'ai trouvé plus que cela dans ce livre. En effet, c'est l'histoire d'un peuple et de ce qu'il a enduré à une certaine époque ainsi que les moyens qu'il a mis en place après pour vivre avec ça qui nous est conté. Durant la guerre des familles, des jeunes couples ont été séparés, ces événements ont influencé la vie des survivants et des générations suivantes.

En 1954, Stanislas, la soixantaine aujourd'hui, a perdu son père dans un attentat qui a fait plus de 16 morts au Caire. Pour exorciser la perte d'un père qu'il n'a pas connu et après beaucoup de recherches à travers le monde, il écrit un livre, avouant dans celui-ci qu'il n'a pas trouvé les raisons de cet attentat tout comme les services secrets étrangers qui s'étaient penchés sur la question à l'époque. Suite à une émission télévisée à laquelle il participe pour présenter son livre, un inconnu lui donne un nouvel indice qui va lui permettre de remettre en perspective son enquête.

Un très bon livre, bien écrit d'un point de vue littéraire et efficace par la forme, avec des personnages attachants. Jusqu'au bout on est tenu en haleine, à chaque fois que l'on croit avoir trouvé la solution, on découvre que ce n'est pas le cas.

commander en ligne / commander l'ebook

 

Peut-être aura-t-il le prix Rossel 2013 ?

08:53 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actualité et animations, Policier - thriller, Prix Rossel, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rossel, auteur belge, thriller |  Facebook |

01/03/2013

"Le bon coupable", Armel Job

 

 

armel job, auteur belge, roman, robert laffont, policier, conte

Par un beau dimanche d’été, la petite Clara, soleil de ses parents et de son frère se fait écraser le long de la grand route qui sillonne leur village. La petite allait rechercher son papa qui avait rejoint son garage suite à une dispute avec sa femme.

Pour cet accident sans témoin, le coupable est tout trouvé en la personne de Carlo Mazure. En état d’ébriété, sa voiture a plongé dans la rivière quelques kilomètres plus loin et il a été retrouvé peu après à l’heure du tragique accident. Mais un autre automobiliste est passé à vive allure sur cette route à peu près au même moment et celui-ci n’est autre que le procureur du roi, Régis Lagerman.

Qui des deux est coupable de ce drame qui frappe une famille dont les membres sont également en prise avec leurs démons intérieurs.

Tout le jeu d’Armel Job est de nous faire réfléchir au sentiment de culpabilité que chacun peut ressentir un jour ou l’autre face à des événements et à la manière de prendre nos responsabilités face à celui-ci.

Comme souvent dans les romans d’Armel Job, nous sommes dans les années soixante, période de prédilection de l’auteur, car elle lui permet de mettre les choses à distance et de donner un petit côté coloré à l’histoire. De plus les mentalités de cette époque ne sont plus les mêmes qu’aujourd’hui surtout face au sentiment de culpabilité,  sujet de ce roman.

Un tout grand Armel Job.

éd. Robert Laffont