19/11/2016

Quelques BD lues récemment

Pour les enfants :

ianin.jpgLa jeune Ninn, orpheline, est obsédée par l'histoire du métro parisien et par la mystérieuse ligne noire. Une BD qui mélange fantastique, vie contemporaine et histoire. Pour les jeunes à partir de 11 ans.anin.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux éditions Kennes

 

alila.jpg"Lila, c'est la bande dessinée qui aborde par l'humour les sujets liés à la puberté qui embarrassent tellement les parents"

Et c'est pas mal fait!

 

éditions Delcourt

 

 

 

 

 

La nouvelle BD Lou est sortie ainsi que le tome 10 de Seuls et plein d'autres à découvrir en magasin !

alou.jpg

aseuls.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les plus grands :

Vincent Zabus sort une belle BD sur Magritte, on en parle avec lui et Corine sur le plateau de Canal et Compagnie ICI

et pour rappel, sa BD très belle BD "Macaroni" sur l'immigration italienne mais qui est universelle est toujours disponible !

amagritte.jpg

amacaroni.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 chez Le Lombart et Dupuis

Enfin, deux autres coups de coeur pour les ado-adultes

ajour.jpg

 

Clémentine se sent un peu à côté de sa vie alors elle décide d'apprendre à méditer avec un groupe qui prévoit un déplacement en pleine nature. Par malchance (ou chance) lors d'un arrêt, le bus repart sans elle; commence alors pour elle, un véritable apprentissage...

Sous la forme d'un bd, très joliment illustrée, une initiation à la pleine conscience et à la méditation!

 

 

 éditions Bamboo

 

 

acoucher.jpg

 

Amédée, SDF de son état, hérite de la maison de sa tante mais à une seule condition, qu'il s'occupe du fils de cette dernière. Et c'est là que commence les ennuis ou tout simplement une nouvelle vie un peu spéciale.

Très jolie BD toute en bons sentiments.

 

éditions Grand Angle

16:23 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Bande dessinée | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bande dessinee, auteur belge, auteur français, bd |  Facebook |

20/11/2015

Trois BD pour adultes

Au-revoir là-haut, de Pierre Lemaire et Christian De Metter, éd. Rue de Sèvres. Commande en ligne / Commande de l'ebook.

aurev.jpg

Impossible dans cette adaptation du prix Goncourt 2013, de retrouver tous les personnages ou tous les événements du roman mais les personnages principaux, ces deux poilus qui, au sortir de la guerre cherchent comment s’en sortir sont réinventés par le scénario très bien écrit et tout simple de Pierre Lemaire. Il nous en donne une version emplie de poésie et rend ses personnages toujours aussi attachants et magnifiques dans leur flamboyance ou leur désespoir. Et le beau dessin, très travaillé mais aussi très lisible ainsi que le choix des couleurs de Christian De Metter ajoute encore à la qualité du scénario.

 

Celui qui part, T3 de la série Les Vieux Fourneaux de Lupano et Cauuet, Dargaud. Commande en ligne

fourn.jpg

Tout le monde attendait avec impatience l’histoire du troisième larron ! Et elle ne déçoit pas. Comme toujours, l’histoire est faite de flash-back, de scènes humoristiques, de réflexion sur notre société de consommation et dont les liens se délitent si on y prend garde.

C’est donc l’histoire d’Emile Carabignac, mimile pour les intimes ou Le Biouche pour celui qui vient de loin le revoir. Emile, c’était le rugbiman, celui qui est parti à l’autre bout de la planète, qui a fait de bonnes et de mauvaises affaires mais que les copains n’oublient pas ; c’est aussi le dur à cuire au cœur tendre face à sa filleule. Mais au fond pourquoi est-il parti si loin et pourquoi tout le monde en veut à la vieille Berthe des Ravines ?

A découvrir de ce nouvel album (dernier ?, personnellement j'espère que non) des Vieux fourneaux.

 

L’original, T8 de la série Pico Bogue, Dargaud. Commande en ligne / Commande de l'ebook

bogue.jpg

Ah Pico Bogue, c’est tout un poème. Les auteurs le croquent dans ses relations avec ses camarades d’école et ses parents et ces petits gags d’une page nous propulsent dans un humour doux et caustique à la fois.

14:53 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Dargaud, Rue de Sèvres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, adultes |  Facebook |

29/06/2012

Corée : "Couleur de peau : miel", de Jung - "Carnet de Corée" Serge Delaive - "Joseph" Yun Sun Limet

couelurjpg.jpg

Je suis allée voir ce film. J'avais lu la BD quand elle était sortie et j'avais envie de voir ce que l'auteur avait réalisé en transposant son livre en film. Je n'ai pas été déçue.  Le mélange des films super 8 de son enfance, de ses dessins tirés de la BD et son dessin d'animation est très réussi même si quelques fois on a l'impression d'un côté artisanal.

L'histoire de Jung est celle de milliers d'enfants coréens qui ont été envoyés à travers le monde pour être adoptés parce que leur mère était fille-mère ou veuve ou trop pauvre pour s'en occuper. Beaucoup sont arrivés en Belgique, tout le monde en connaît au moins dans son entourage. Ces enfants ont été bien accueillis mais n'ont pas toujours accepté leur déracinement. Un mal-être qui a poussé certains au suicide mais tous n'en sont, heureusement,  pas arrivés à cette extrémité et ont réussi surmonter ce sentiment de n'être de nulle part et de partout à la fois.

carnet.gif

Sur le même sujet mais écrit par le conjoint d'une adoptée, j'ai lu "Carnet de Corée" de Serge Delaive, auteur belge qui a reçu le prix Victor Rossel en 2009 pour son livre  "Argentine".

Moi-même épouse d'un coréen adopté, je me suis plongée avec intérêt dans ce livre pour découvrir comment une famille vit la découverte du pays d'origine. Avec une très belle plume, Serge Delaive nous parle de la découverte du pays, de la recherche et de la rencontre avec la mère biologique de sa femme et des émotions que cela suscite au sein de toute la famille. Outre ce récit, le livre est aussi l'occasion de découvrir les coutumes d'un pays très fermé ayant un code de vie très stricte même s'il est très ouvert aux nouvelles technologies.

Le livre est composé de textes qui ont été écrits lors des trois voyages effectués par le couple et par la famille et de photographies prises à cette occasion.

joseph.gif

Enfin,  "Joseph", dans ce très beau récit l'auteure mêle l'histoire personnelle et l'histoire de la Belgique. Une belle plume à découvrir.

 

Ces deux livres sont édité aux éditions de La Différence, petite maison qui a un très beau fonds littéraire tant en littérature française qu'étrangère. Vous pouvez venir découvrir quelques uns de leurs livres à la librairie cet été.

"La langue de ma mère" de Tom Lanoye, livre qui a eu un beau succès en Belgique, a été édité par leurs soins.

à bientôt,

Laurence

 

 

24/06/2012

Deuxième génération, Michel Kichka, Dargaud

deuxièmegénération.jpg

 

En sous-titre de cette bd, "Ce que je n'ai pas dit à mon père".

Comment vivre quand on est le fils d'un rescapé des camps nazi qui ne dit pas l'horreur de ce qu'il a vécu à ses enfants. Chacun s'en sort comme il peut dans ce quotidien familial où pèse le non-dit mais où la joie d'être en famille peut, heureusement, l'emporter aussi.

Ce récit en noir et blanc est tout à fait magnifique et vraiment très touchant.

Laurence

17:06 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Bande dessinée, Dargaud | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, dargaud, shoa |  Facebook |

12/05/2010

Lydie, Jordi Lafebre et Zidrou

Je ne lis pas beaucoup de bd mais j'aime celles qui sont bien dessinées et qui racontent une belle histoire. C'est le cas de celle-ci.

 

Lydie

En un seul volume, l'histoire d'une jeune maman un peu simplette qui n'accepte pas la mort de son bébé. Elle va donc faire semblant qu'il est ressuscité et le présenter aux habitants de sa rue. Peu à peu ceux-ci vont participer à l'illusion par gentillesse et cet enfant va prendre beaucoup de place dans la vie de la communauté.

Une pointe de fantastique qui est peut-être superflue mais vraiment une histoire touchante.

Laurence

 

Dargaud, 14.50€

10:38 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Bande dessinée | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dargaud, bd |  Facebook |