09/11/2015

Promenons-nous dans les bois...

drolesdebetes.jpg

Une petite fille trouve une étrange bête dans les bois et la ramène chez elle. Elle est persuadée de faire ainsi son bonheur. Mais ce n'est pas exactement l'opinion du petit animal, qui donne à son tour sa version des faits.

Ce bel album aux couleurs de l'automne invite l'enfant observer une situation selon deux points de vue. En se mettant à la place de la fillette et de l'étrange petite bête, il comprendra que les ressentis peuvent être très différents de l'un à l'autre.

Deux drôles de bêtes dans la forêt, Fiona Roberton, Circonflexe. Commande en ligne.

 

ecureuil.jpg

Une légende raconte qu'une fois par siècle, au printemps, apparaît le Roi de la forêt. "Il peut avoir la tête d'un renard, les oreilles d'un lapin et le corps d'un cerf. Sa tête est couronnée de grands bois et sur son cœur, il porte une étoile." L'écureuil s'endort en rêvant de cet créature légendaire : si seulement, il pouvait le rencontrer. Quand, soudain, un matin, surgit une créature dont l'aspect correspond en tout point à la description du fameux roi...

Le crayonné des illustrations est splendide, les situations cocasses à souhait, un vrai régal !

L'écureuil et le Roi de la forêt, Sébastian Meschenmoser, minedition. Commande en ligne.

 

ours_qui_netait_pas_la_RVB1-270x355.jpg

Bon, tout le monde sait que les ours se grattent quand ils ont la gratouille, mais il y a peu de gens qui savent que les gratouillis grattent quand ils sont des ours !

C'est ainsi que naît "l'ours qui n'était pas là". Un ours très positif qui se pose plein de questions à propos du monde qui l'entoure : la forêt pousse-t-elle quand il a les yeux fermés, par exemple ? Un ours qui aime noter sur un petit carnet les belles idées qui lui viennent à l'esprit et le rendent heureux. Un ours qui s'interroge sur la vie et se demande... s'il est bien lui !

Pour trouver des réponses, l'Ours se met en route. En chemin, il fait de nombreuses rencontres - la Vache Complaisante et le Lézard Paresseux, le Pingouin Pénultième (tellement intelligent qu'il réfléchit même parfois "deux fois à Tout"), une Tortue-Taxi - et récolte les indices qui le mèneront à lui-même.

Un conte philosophique tout en finesse, porté par des dialogues amusants et un ours très attachant.

L'ours qui n'était pas là, Oren Lavie et Wolf Erlbruch, La Joie de Lire. Commande en ligne

27/04/2015

Vladimir et Clémence, Cécile Hennerolles et Sandrine Bonini, Grasset jeunesse

vladimir-clemence.jpg

La vie avait donné à Vladimir un prénom qui sentait la neige fraîche, et une vilaine myopie qui le contraignit très tôt à porter d’affreuses lunettes.

On n’a jamais vraiment su si c’était à cause de ses yeux qui ne voyaient pas très bien que Vladimir avait décidé de regarder le monde à travers son appareil photo. Ou peut-être était-ce simplement parce qu’il aimait le petit clic qu’on entend à l’oreille, et qu’on sent sous les doigts, au moment d’appuyer sur le bouton pour fixer l’instant à tout jamais.

Toujours est-il que la photographie devint son métier.

Ainsi commence Vladimir et Clémence, l’histoire d’une rencontre entre un photographe spécialisé dans les portraits de personnes âgées et une jeune femme invisible qui apparaît un jour mystérieusement devant son objectif. A partir de cet instant, Vladimir n’a de cesse de la retrouver…

Un conte délicat et poétique, tout en tendresse et joliment illustré, à mi-chemin entre Le Petit Prince (on ne voit bien qu’avec le cœur) et Amélie Poulain (Clémence l’Invisible s’est donnée la mission d’aider les gens et de les rendre heureux en traçant des mots et des flèches à la craie sur leur chemin). Une histoire d’amour, de différence, de photos de famille et de petits cailloux blancs semés ici et là…

Une histoire qui rend heureux…

 

14:40 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Grasset, Litttérature de jeunesse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vladimir et clémence, amour, différence, photographie |  Facebook |