01/04/2012

"La société des S", Susan Hubbard, Ecole des loisirs

societe.gif

Ari vit avec son père et une gouvernante à la journée dans une maison isolée du reste de la ville. Son père lui fait la classe et elle discute avec lui de philosophie, de musique, de lectures. Le jour de ses 13 ans, madame McGarritt lui propose de faire la connaissance de ses enfants. Ari découvre alors une famille nombreuse dont les aînés ont plus ou moins son âge et elle se lie d'amitié avec eux. C'est pour elle une révélation car sa manière de vivre avec son père est totalement différente et elle n'avait jamais eu l'occasion de s'en rendre compte. Des questions commencent à l'assaillir, son père est-il vraiment végétarien, a-t-il réellement une maladie de peau, pourquoi n'y a-t-il pas de miroir dans sa maison? De plus elle sent bien que Kathleen, sa nouvelle amie, très attirée les sciences occultes fait une fixation sur elle. Lors d'un jeu de rôle qui tourne au drame, Ari n'a d'autre choix que de partir sur les routes à la recherche de sa mère qui a disparu pour une raison inconnue le jour même de sa naissance. Peu à peu Ari va découvrir la vie de ses parents et sa véritable personnalité.

Ce roman, qui est le premier d'une série de trois,  dépasse la simple histoire de vampires  pour nous parler de l'adolescence et de la recherche de soi que tout jeune vit à cette époque de sa vie.

Je l'ai dévoré ;o)

Laurence

Ecole des loisirs, 16.80€

29/07/2011

Une BD pour changer

bande dessinee,fantastique

Je viens de lire une Bd écrite par Arleston en collaboration avec Alwett et avec Virginie Augustin au dessin. Elle sortie en mai  et s'intitule "Voyage aux Ombres".

L'histoire est simple : une jeune femme, Dyssëry, est mariée de force à un riche marchand de soie parce qu'elle a participé à une pièce de théâtre et est donc déshonnorée. Elle se suicide avant sa nuit de noce, ne supportant pas d'être accusée de "débauchée". Elle arrive alors au val des ombres, là où vont tous les morts, et doit choisir si elle veut être zombie, vampire ou autre. Evidemment elle veut faire du théâtre et même aux enfers on peut en faire...

J'ai vraiment bien aimé alors que la BD fantasy n'est en général pas mon genre préféré. Il y a de l'humour, un peu de réflexion sur les relations hommes-femmes et les préjugés et le dessin est très beau.

L'avantage aussi c'est que c'est un "One-shot" comme on dit dans le jargon donc pas de suite à attendre.

Laurence

 

édité chez Soleil.

13:51 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Soleil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bande dessinee, fantastique |  Facebook |