01/02/2016

Philippe Claudel, "L'abre du pays Toraja", Stock

 

toraya.jpg

 

Philippe Claudel est un auteur et un cinéaste français. Il a déjà publié plusieurs romans dont les très beaux "Les âmes grises" et "Le rapport de Brodeck".

Ce nouveau livre, même s'il est qualifié de "roman" est sûrement le plus autobiographique de ses livres.

Le titre évoque un peuple qui vit en Indonésie et qui a la particularité de vivre entouré de la pensée de la mort en permanence. Tant que toute la famille au sens très élargi n'est pas réunie pour enterrer le mort, on le garde chez soi, quand un bébé meurt, on le confie à un arbre en entaillant celui-ci pour y insérer le corps. L'enfant continue à vivre grâce à la croissance de l'arbre. Philippe Claudel compare cette croyance avec notre société occidentale qui vit le plus loin possible de la pensée de la mort et lui-même réfléchit à sa condition d'être humain et de créateur.

Il compare l'arbre des Toraya à sa vie qui a été traversée par de nombreux apports venus de sa famille, de son milieu, de ses lectures et certainement d'un ami cher qui l'a suivi depuis ses débuts de cinéaste. Tout ce que Eugène, l'ami producteur lui a apporté, l'a fait grandir humainement et artistiquement. Quand il apprend que cet ami va mourir d'un cancer, il fait le bilan de cet apport.

J'ai été portée par ce merveilleux romans, qui fait la part belle à l'amour, à l'écriture, à la mort, à la Vie en somme. C'est un roman lumineux et d'une grande intensité qui fait appel à de belles figures de la littérature (les pages parlant de Milan Kundera sont magnifiques), de la musique, du cinéma et qui est servi par une très belle écriture.

Commande en ligne / Commande de l'ebook

10:35 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Canalzoom, Stock | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stock, roman français, auteur français, littérature française |  Facebook |

27/11/2014

"Tristesse de la terre", Eric Vuillard, Actes Sud

Vuillard.jpgLe nom de Buffalo Bill est connu de tout le monde, mais qui connaît réellement l'homme derrière la légende ? Que sait-on de lui à part l'image que l'on en a de son rôle dans les guerres indiennes ?
En toute honnêteté hormis cela je ne savais pas grand chose du personnage, encore moins qu'il avait pendant des années organisé et dirigé un spectacle : le Wild West Show; ou l'histoire de la conquête de l'Ouest.

Créé en 1882, dix ans avant l'exposition universelle de Chicago, ce spectacle a fait le tour des Etats-Unis et de l'Europe, mêlant la réalité au mythe et provoquant un véritable engouement chez les spectateurs.

En fait, pour son show, Buffalo Bill n'a pas hésité à faire appel, et à payer, de grands chefs indiens pour y jouer leur propre rôle, mais dans une histoire « réécrite » pour satisfaire le public, lui vendre du rêve, le faire frissonner en revivant de grandes batailles.

Vous découvrirez aussi un grand monsieur; la discrétion et la sagesse de Sitting Bull n’a d’égal que sa démission face à l’horreur.

« Tristesse de la terre », raconte cette histoire.

Le style d’Eric Vuillard est acéré mais limpide. Le ton est rigoureusement humain.

Ce roman/essai est parfait. Merci à l’auteur de nous partager le résultat à la fois d’autant de recherches historiques que de talent.

"Les singuliers", Anne Percin, "La brune" au Rouergue

Percin.jpgPont Aven 1888. Ce petit village du bord de mer à quelques kilomètres de Quimperlé (Finistère Sud) est devenu en quelques années le lieu de rencontres de très nombreux artistes peintres. Les peintres de plein air s'y donnent rendez-vous.

Hugo Boch, jeune artiste belge, fils d'une grande famille industrielle alliée aux Villeroy, y débarque à son tour. En rupture avec ses origines bourgeoises, il fuit également un certain académisme qui l’« étouffe » dans ces aspirations artistiques.

Il y fait la rencontre de nombreux artistes, dont un certain « Goguin » (Gauguin). Ce dernier l'introduit dans l'avant-garde, dont un certain Van Gogh, en « fuite » en Provence, est le maître scandaleux.

Mêlant  des personnages historiques et fictifs, ce magnifique roman épistolaire (correspondance entre Hugo, son ami d’enfance Tobias et sa cousine Hazel) nous plonge de façon très vivante dans l'époque des impressionnistes, de l'exposition universelle et des premières photographies

Laissez-vous transporter !

13:36 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Rouergue | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, rouergue, anne percin, impressionisme, peinture |  Facebook |

"Bad Girl", Nancy Huston, Actes Sud

Huston.jpg« Toi, c’est toi Dorrit. Celle qui écrit. Toi à tous les âges, et même avant d’avoir un âge, avant d’écrire, avant d’être un soi. »
(extrait)

Voici une autobiographie très originale : l’auteur parle d’elle en s’adressant à elle-même et donc en se tutoyant ; elle se surnomme Dorrit.

Nancy Huston vous invite à lire le roman de sa vie, depuis la vie intra-utérine jusqu’à ce qu’elle est aujourd’hui, romancière et essayiste. C’est une lecture au plus près du territoire de l’intime et vous découvrirez comment la seule manière de survivre pour Dorrit a été l’écriture.

L’univers familial et les rencontres fortuites qui jalonnent sa vie sont autant de « justifications » improbables des thèmes qui marquent son œuvre.

Ce roman aux chapitres très courts, et écrit dans un français magnifique par cet auteur canadienne du milieu du XXme siècle, est à déguster attentivement.

Roman sur le processus d'écriture dans toutes ses dimensions, "Bad girl" est à lire, à offrir, à prêter… absolument !

Nous vous conseillons aussi du même auteur : « Instruments des ténèbres » et « Lignes de faille », tous deux chez Babel/Actes Sud.

13:07 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actes Sud | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, nancy huston, actes sud, autobiographie |  Facebook |

16/06/2014

Le Collier rouge, Jean-Christophe Rufin, Gallimard

collierrouge.jpg

Ce très court mais très beau roman de Jean-Christophe Rufin, se passe durant l'été 1919 dans le Berry.

Dans une caserne désaffectée et transformée durant la guerre en prison pour soldats réfractaires, Jacques Morlac, décoré de la légion d'honneur pour actes de bravoure, attend son jugement. Il s'est déshonoré en accrochant sa médaille au collier de son chien. Lequel hurle à la mort sur la place écrasée de soleil.

Son juge, Hugues Lantier du Grez, lui-même ancien de la Grande guerre, doit décider de son sort mais non sans avoir d'abord chercher à comprendre pourquoi ce soldat a commis cet acte.

Un roman puissant sur la fidélité, l'amour et l'horreur de la guerre.

Vous pouvez également le commander en ligne.

 

22:20 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Gallimard, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, romans |  Facebook |

13/03/2014

"La petite communiste qui ne souriat jamais", Lola Lafon, Actes Sud

communiste.jpg commander en ligne

Qui ne se souvient pas de Nadia Comaneci, petite gymnaste roumaine qui révolutionna  les Jeux Olympiques de gymnastique en 1976? Son arrivée dans son juste-au-corps blanc barré des couleurs du drapeau roumain et cette attente insoutenable pour l'obtention des points après sa prestation à la poutre sont restées dans bien des mémoires. Après ça, tous les parents voulaient que leur fille fasse de la gymnastique.

Mais derrière cette jolie petite fille souple et légère, qui avait-il? Un entraîneur d'origine hongroise qui rêvait de gloire? Un dictateur communiste qui se voulait un exemple pour le monde entier? Une petite fille qui voulait aller au bout de ses rêves ou simplement une jeune fille qui n'a fait que suivre ce qu'on lui conseillait de faire?

Lola Lafon nous dépeint la vie de Nadia, cette petite fille adulée dans son pays et partout où elle allait, puis cette adolescente et cette jeune femme avec ses zones d'ombres, ses contradictions. Comment rester aimée quand on change si vite? L'auteure imagine des dialogues entre elle et Nadia pour essayer de répondre à toutes les questions restées sans réponse.

C'est l'occasion également pour le lecteur de se remémorer l'histoire récente de la Roumanie et de son dictateur Ceaucescu qui connut une fin tragique en 1989.

Ce livre est plus qu'une biographie et qu'un livre d'histoire, c'est aussi un livre littéraire car l'auteure réfléchit à sa légitimité d'écrire la vie d'une personne à partir de documents et de témoignages.

Un livre complet donc que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire.

13:09 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actes Sud, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actes sud, roman, lola lafon, littérature française |  Facebook |

29/11/2013

"La dernière fugitive", Tracy Chevalier aux éditions Table Ronde, collection Quai Voltaire

tracy chevalier.jpgEncore un roman de Tracy Chevalier ... et l'héroïne est à nouveau une femme. Mais il faut avouer que c'est pour le plus grand bonheur de tout lecteur/trice.

L'auteur a l'art de la description du sentiment humain, de périodes marquantes de l'Histoire et des atmosphères. 

Dans ce dernier roman, Honor, anglaise quaker introvertie, se retrouve seule dans le profond Ohio du XIXme siècle en prise directe avec la brutalité des manières de vivre et de communiquer peu communes aux pratiques de son Dorset natal. Souvent surprise, parfois blessée, luttant aussi face au découragement, Honor s'intègrera-t-elle?

Et comment cohabiter avec l'esclavagisme quand on croit fermement à l'Egalité?

Femme à part entière, ferme dans ses convictions mais en apprentissage quotidien de la vie et de l'amour, il lui faudra vivre pleinement à une époque au cours de laquelle la liberté n'appartient pas vraiment aux femmes, quel que soit le continent finalement.

On dit dans la presse que Tr. Chevalier nous livre ici son meilleur roman après "La jeune fille à la perle". Je ne suis pas d'accord et vous conseille vivement "La dame à la licorne" qui se passe à Bruxelles au temps des corporations, et aussi "Prodigieuses créatures".

Fabienne.

commander en ligne

18:11 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Romans, Table Ronde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tracy chevalier, roman, littérature française, femme, table ronde, quai votaire |  Facebook |