06/09/2012

Quand la lumière décline, Eugen Ruge

513otMqhICL._SL500_AA300_.jpeg

 

Le deuxième roman lu pour la rentrée littéraire de 2012, est le premier livre d'un auteur né en Sibérie en 1954, mathématicien de formation, passé à l'Ouest en 1988, un an avant la chute du mur de Berlin.

Il nous conte dans ce roman l'histoire d'une famille russo-allemande acquise aux idéaux révolutionnaires communistes. Sur quatre générations, grâce à une construction littéraire qui entremêle les époques et les voix, nous suivons l'évolution de cette famille : Les grands-parents, Charlotte et Wilhelm, exilés au Mexique pendant la guerre qui décident de rentrer en RDA dans les années cinquante pour construire leur pays selon l'idéal communiste; leur fils Kurt, intellectuel, qui a fuit le nazisme à Moscou et survécu aux années de Goulag sous Staline. Alexander, le petit-fils, qui ne trouve pas sa place ni dans sa famille ni dans son pays et puis Marcus l'arrière petit-fils, imperméable aux idées communistes mais bien plongé dans un monde sans repère.

Lors de l'anniversaire du patriarche, une nouvelle va bouleverser la famille et l'ordre des choses. Peu à peu, au fil des chapitres, on comprend mieux la vie de chacun et les pensées profondes qui les animent.

Les personnages secondaires sont magnifiques également.

Un tout bon roman, qui je l'espère, ne passera pas inaperçu parmi les centaines de romans de la rentrée.

Laurence

09:16 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Les Escales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature étrangère, nouveauté, rentrée 2012, roman, histoire, les escales |  Facebook |

01/09/2012

La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis, Francis Dannemark

dannemark.jpeg

 

Le premier livre de la rentrée littéraire dont je vais vous parler est celui d'un auteur belge que j'apprécie beaucoup. En général il écrit des livres assez courts mais celui-ci fait plus de 470 pages et pourtant on ne s'ennuie pas un seul instant.

L'histoire est celle de Max, veuf, ancien psychothérapeute qui vit dans une grande maison un peu délabrée. Il y organise tous les mercredis, grâce à un ami cinéphile, un cinéclub où se réunissent un petite dizaine de personnes, principalement des dames, amies de Max.

Un jour arrive Felisa, venue consulter le psychothérapeute mais Max lui explique qu'il ne professe plus, travaillant plutôt sur l'analyse de statistiques et essayant de tenir tant bien que mal cette maison qui aurait bien besoin d'une rénovation.

De fil en aiguille Felisa va sympathiser avec le petit groupe au point de devenir "l'ange gardien" de chacun.

Je me suis bien amusée à lire ce livre. Sans prétention, l'auteur nous invite à rejoindre son groupe d'amis et cela marche. De plus les petits discours de Jean-François sur le cinéma ne sont pas lourds et m'ont plutôt donné envie de voir certains films.

J'espère recevoir Francis Dannemark bientôt.

Dès que j'ai la date je vous la communique.

Laurence

 

éditions Robert Laffont, 

 

07:57 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Robert Laffont | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : film, littérature belge, nouveauté, rentrée 2012, francis dannemark |  Facebook |

04/04/2012

Albums de jeunesse en vrac, Pastel et Kaléïdoscope

akim.gifLes éditions Pastel collaborent avec Amnesty international pour éditer ce très bel album de Claude K. Dubois intitulé Akim court. Un enfant pris dans la tourmente de la guerre, qui perd sa mère dans la cohue et se retrouve dans un camp de réfugié tenu par une ONG. Tout finit bien mais l'histoire est bouleversante de vérité. Le dessin est magnifique.

Claude K. Dubois, Pastel, 11.50€

 

rabounia.gif Qui est le malotru qui pleure ainsi? Rabounia sort de son histoire pour découvrir un petit lapin bien malheureux sans son doudou. Qu'a cela ne tienne, Rabounia lui en fabrique un nouveau mais avec ses potions magiques impossible de lui donner l'odeur du doux et du vieux. Voilà notre sorcière bien obligée d'apprendre d'autres manières de se comporter.

Pour les enfants à partir de 4 ans, C.Naumann-Villemin - M. Barcilon, éditions Kaléïdoscope, 13.50€

 

bateau.gif

 Un enfant se réveille avec un rêve de bateau dans la tête. Il voudrait partager son rêve mais personne ne l'écoute. Peu à peu le bateau acquiert des détails supplémentaires et grandit. Papa, maman, les frères et le chien vont être emportés dans le rêve de l'enfant. De très beaux dessins portent une histoire empreinte de poésie et d'imaginaire.

Pour les enfants à partir de 4 ans, Polly Dunbar, éditions Kaléïdoscope, 13.00€

 

 

atable.gif

Petite fille aime dessiner et surtout ne pas s'arrêter pour manger. Elle se mettra à table mais refusera de manger. Ses dessins de crocodile, ours et hérisson finiront son plat. Super mais attendre jusqu'au soir pour le prochain repas ce n'est peut-être pas très agréable. La prochaine fois petite fille mangera !

De très beaux dessins, une morale pas ennuyeuse.

Pour les enfants à partir de 4 ans, Rebecca Cobb, éditions Kaléïdoscope, 13.00€

 

24/03/2012

"Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire",

Je vous en avais parlé dans un article consacré à la littérature scandinave, le voici sorti en poche pour ceux qui ne l'auraient pas encore lu.

anniv.gif

http://librairieantigone.skynetblogs.be/denoel/

11:49 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Pocket | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour, littérature scandinave, nouveauté, poche |  Facebook |

17/02/2012

"La petite fêlée aux allumettes", Nadine Monfils

petite.jpg

Vous l'aurez compris si vous parcourez le blog, j'attends toujours les livres de Nadine Monfils avec impatience. Son univers surréaliste et poétique, son écriture décalée et ses personnages cocasses me font bien rire. Mais si on lit attentivement sous l'humour se cache une pointe de nostalgie, de solitude dans tous ses livres.

Celui-ci ne déroge pas à la règle. On rit, on tremble, on se dit "oh là là mais où va-t-elle chercher tout ça? Hein Mémé Cornemuse c'est pas de la tarte quand même...

L'histoire débute avec quelques chapitres qui nous présentent les personnages principaux. Peu à peu ceux-ci vont se croiser et les interactions vont commencer. C'est parti pour 250 pages de folie.

Nous sommes à Pandore, monde imaginaire récurrent chez Nadine Monfils. Nake, jeune femme désorientée, vient de perdre sa grand-mère dans la main de laquelle elle a retrouvé une boîte d'allumettes. Chaque fois qu'elle en craque une, Nake a des visions. Bientôt elle se rend compte qu'elle voit les scènes de crimes qui ont lieu pour le moment à Pandore et qui font référence aux contes de fées, Blanche Neige, Chaperon rouge. Et si le coupable était le voisin du dessus?

L'inspecteur Cooper et son second Michou vont mener l'enquête qui va se révéler cruelle et pleine de rebondissements. Heureusement (?)aidés par une Mémé Cornemuse sans scrupule et complètement folle, tout va se dénouer.

Je ne vous en dit pas plus, ça ne se raconte pas, ça se lit.

Si vous voulez rencontrer Nadine Monfils, elle doit venir le 13 mars à la librairie. Plus d'information d'ici peu.

Laurence

 

D'autres articles sur Nadine Monfils

http://librairieantigone.skynetblogs.be/nadine-monfils/

http://librairieantigone.skynetblogs.be/archive/2010/05/3...

http://librairieantigone.skynetblogs.be/archive/2010/03/1...

http://librairieantigone.skynetblogs.be/archive/2010/03/1...

10/02/2012

"Sous la glace", Louise Penny

Je vous en avais déjà parlé  http://librairieantigone.skynetblogs.be/archive/2011/07/2...

Voici le deuxième opus de cette auteure canadienne de langue anglaise traduite chez Actes Sud :

souslaglace.jpg

On retrouve avec plaisir l'inspecteur-Chef Gamache flanqué de son assistant Beauvoir et surtout le petit village de Three Pines où c'était déjà déroulée la première intrigue. L'automne est passé, nous sommes en hiver;  CC de Poitiers, nouvelle habitante fort peu sympathique, est tuée par électrocution le lendemain de Noël lors du traditionnel match de Curling du village. Voilà une enquête digne de Maigret ou d'Hercule Poirot que Gamache va résoudre avec son équipe. On savait déjà que Gamache n'était pas en odeur de sainteté auprès de ses supérieurs mais on en apprend un peu plus sur ses antécédents dans l'Escouade des homicides. Pas encore assez cependant et le suspense est à son comble quand on referme le livre.
Ce que j'aime le plus dans ce livre c’est la capacité de l’auteur à nous immerger dans une ambiance québecoise : le vocabulaire, les coutumes, le froid,  bref un vrai dépaysement.
L’histoire peut paraître trop simple mais décidément je n’ai pas envie de bouder mon plaisir

Laurence

13:47 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actes Sud, Policier - thriller | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : actes sud, enquête, policier, nouveauté, québec, roman |  Facebook |

07/02/2012

Deux petits bijoux édités chez JC Lattès

D'un auteur que j'ai découvert fin 2009 et qui est venu à la librairie pour son livre précédent "Western", voici le nouveau livre d'Akli Tadjer, La meilleure façon de s'aimer.

 

akli.gif

 

Saïd vient rendre visite aussi souvent qu'il le peut malgré sa vie professionnelle et affective en déroute à sa mère, murée dans le silence depuis son attaque cérébrale. La communication entre la mère et le fils a toujours été difficile et les paroles d'amour assez peu nombreuses mais le lien existe et s'est amélioré avec la mort du père.  Akli Tadjer nous décrit en parallèle la vie du fils et celle de la mère enfermée à  l'hôpital d'où elle s'échappe grâce à ses souvenirs.  Elle pense à son pays, l'Algérie, aux gens qu'elle y a connus et qui l'ont trahie. Elle se souvient surtout de la petite fille en jaune, le soleil de ce très beau roman plein de tendresse où l'humour n'est jamais loin.

Souvenirs de la rencontre avec Akli Tadjer

http://librairieantigone.skynetblogs.be/archive/2010/01/2...

http://librairieantigone.skynetblogs.be/archive/2010/02/1...

http://librairieantigone.skynetblogs.be/archive/2010/03/1...

 

Deuxième livre de chez JC Lattès, Grégoire Delacourt, La liste de mes envies.

liste.gif

 

J'ai lu ce livre en une journée, impossible de m'en détacher. L'histoire est belle, simple avec une point d'humour aussi et très attachante. Jocelyne a épousé Jocelyn. Lui est ouvrier, elle tient une mercerie  à Arras et un blog, "dixdoigtsdor" qui est très suivi. Elle a 47 ans, deux enfants et un ange. La vie n'a pas toujours été facile avec Jocelyn mais les rêves se sont envolés pour laisser place à la vie telle qu'elle est avec ses hauts et ses bas mais malgré tout agréable. Jusqu'au jour où le hasard lui apporte quelque chose de fabuleux mais aussi de dangereux. Que faire dans ces cas-là, partager, annoncer ou pas cette fabuleuse nouvelle au risque de tenter le diable et de perdre ce qu'on a construit pour l'inconnu?

L'auteur arrive à décrire les sentiments des uns et des autres de très belle manière. 

 

Voilà deux bons livres lumineux que je vous conseille.