17/02/2015

J'écris parce que je chante mal, Daniel H. Rondeau, Quadrature

 

 

jecrispcqjechantemal.jpg

 

J’écris parce que je chante mal. Il y a trois ou quatre ans, j’ai découvert ce titre par hasard sur le stand du Québec à la Foire du livre. A l’époque, ce recueil de courtes nouvelles m’a accompagnée pendant quelques semaines, j’en grappillais quelques passages de temps à autre, puis je l’ai lu et relu juste pour le plaisir.

Si j’ai été surprise et décontenancée par la brièveté des textes (une phrase, un paragraphe, quelques pages tout au plus), j’ai vite été charmée par ces instantanés que nous propose Daniel Rondeau. L'auteur a le verbe juste, la métaphore originale, l’art de toucher au cœur et à l’essentiel en quelques mots. Il nous raconte nos joies et nos blessures, nos défaites et nos victoires. Le quotidien banal, en somme. Mais qui, sous la plume de Daniel Rondeau, se transforme en petit bijou d’écriture et de lecture.

 

Et c’est pour quoi si :

Il y a aussi ces matins que je contemple mais qui signifient si peu, où j’essaie de plier des cuillers par la force de ma pensée, où le chat du voisin attend qu’un poisson sorte de la bouche d’égout. Ces matins, mes espoirs se muent en peurs devant des tests de grossesse trop fatigués pour être clairs.

Parfois :

Il y a des matins que j’aime, pour rien, où le soleil est levé depuis quelques jours, où joue à la radio la chanson dans ma tête. (…) Ce sont des aurores où je traverserais des océans en espérant secrètement ne jamais fouler d’autres terres que celles que j’ai labourées avec mes doigts, un temps où tout m’est connu, où j’ouvre le dictionnaire à la bonne page, où le café garde sa mousse. Ces matins, je m’ouvrirais un restaurant, un bar, un hôtel de passe, les veines des poignets, n’importe quoi pour ne plus jamais partir.

Il y a des matins où l'on se réjouit en découvrant que ces nouvelles de Daniel Rondeau sont publiées chez Quadrature (et que l'auteur sera présent à la Foire du livre de Bruxelles).

 

 

04/04/2013

Le métier de la neige, Michel Lambert, nouvelles

neige_.jpg

Le 20 mars la librairie recevait Michel Lambert qui venait présenter son nouveau recueil de nouvelles édité chez Pierre-Guillaume De Roux, ancien éditeur des éditions du Rocher.

Grâce à un dialogue à bâtons rompus avec Michel Torrekens, nous avons pu nous familiariser avec l'univers de Michel Lambert.

Cet auteur belge, qui a déjà 4 romans et 8 recueils de nouvelles à son actif, a reçu de nombreux prix dont le Prix Rossel en 1988 pour son roman "Une vie d'oiseau" paru chez De Fallois/l'Age d'homme et disponible en poche.

Le genre de la nouvelle n'est pas très prisé par le public et pourtant, selon l'auteur, la nouvelle permet de faire passer beaucoup plus d'émotions qu'un roman. En effet, la nouvelle s'arrête sur un moment particulier et permet de creuser l'existence du personnage et d'approfondir ses émotions. Emotions qui sont celles de l'écrivain puisque celui-ci est son premier lecteur et qu'il fait donc passer sa propre réalité qui est évidemment différente de celle du lecteur.

Ce recueil de 9 nouvelles nous parle de rencontres fortuites ou pas où les personnages essaient de se dire, de se confier; certains arrivent à faire passer leur message et d'autres pas. L'auteur nous a expliqué qu'il s'inspire de faits souvent totalement éloignés dans le temps et dans l'espace mais qui tout à coup font sens pour lui en un seul univers.

Le titre du recueil est celui d'une des nouvelles et signifie que la neige n'a d'autre but que de tomber tandis que nous, humains, tombons mais pouvons nous relever.

Un très beau recueil, empreint d'un réalisme magique, de douceur et de nostalgie.

à découvrir.

28/06/2011

Rencontre avec Michel Lambert

20110621_Michel_Lambert_0001.jpg

 

Nous avons passé une très agréable et intéressant soirée ce mardi 21 juin en compagnie de Michel Lambert qui vient de publier son nouveau recueil de nouvelles aux éditions Pierre Guillaume de Roux.

Cette une toute nouvelle maison d'éditions créée il y a peu par un ancien éditeur des éditions du Rocher ù était précédemment édité Michel Lambert.

La soirée était animée par Michel Torrekens, lui-même nouvelliste, collaborateur à la revue littéraire de la Communauté française "Le carnet et les instants" et rédacteur-adjoint au journal "Le ligueur". C'était une rencontre entre amis puisque Michel Lambert est lui-même rédacteur du "Carnet et les instants".

Pour Michel Lambert, la nouvelle c'est presque toute sa vie puisqu'il est Président du Prix Renaissance de la Nouvelle, prix franco-belge décerné chaque à année. Si les réunions de travail se passe à Paris, le prix est décerné non loin de Gembloux, à Ottignies.

20110621_Michel_Lambert_0002.jpg

Il a cependant également écrit quelques romans, très remarqués dont "Fin de tournage", "La maison David". Il a d'ailleurs un nouveau projet de roman où le narrateur parlerait en "je";

Pour Michel Lambert , la nouvelle est un genre voué à l'intime mais qui parle du collectif et qui a évolué énormément depuis le 19° et qui évolue toujours.

Sa manière de travailler est la suivante : il emmagasine dans sa mémoire beaucoup d'événements vécus ou de personnes rencontrées et puis des années après un flash lui fait se remémorer un détail d'un souvenir et à partir de cela il écrit une nouvelle. Souvent il essaie de combiner deux détails qui n'ont pas de lien entre eux. Les émotions qui transparessent sont les siennes et pas celles des personnes rencontrées. Il se met à leur place et réfléchit à sa manière de réagir en pareille situation.

Le titre "Dieu s'amuse" c'est la définition même du hasard. Et toutes les nouvelles du recueil parlent de rencontres dues au hasard.

Pour écrire une nouvelle il faut la combinaison de trois choses : univers, le ton et le style. Le ton ou la musique, c''est ce qui unifie le texte. On peut, selon lui, avoir de l'imagination (l'univers) et écrire très bien (style) mais si on n'est pas dans le ton, la nouvelle ne touchera pas le lecteur.

Il pense qu'il prend plus de risques, qu'il est plus audacieux dans son éciture qu'auparant. C'est, selon lui, dû aux lectures qu'il fait et qui le nourissent.

20110621_Michel_Lambert_0003.jpg

Après ce bel échange, nous avons refermé la saison des rencontres à la librairie.

Merci à Michel Torrekens de nous avoir proposé cette rencontre très intéressante.

 

Laurence

 

 

 

 

 

23/10/2010

souvenirs...

Le 27 mai nous recevions à la librairie Michel Torrekens, journaliste au Ligueur, qui nous présentait Marie-France Versailles, auteure d'un recueil de nouvelles édité chez Quadrature.

versaillesb.jpg

Je vous en fais enfin le compte-rendu car je viens de retrouver les photos que j'avais prises de la soirée. (ah, les méandres des fichiers informatiques...)

Marie-France Versailles qui a créé le "Journal de votre enfant", publication que tout nouveau parent francophone reçoit à la maternité et auquel il peut s'abonner s'il le désire, a pris sa retraite il y a peu et a décidé de prendre enfin le temps d'écrire. Elle a donc participé à un atelier d'écriture car il y a une grande différence entre l'écriture journalistique et l'écriture romanesque, nous a-t-elle dit. Elle continue d'ailleurs de participer à une rencontre mensuelle avec ses acolytes d'atelier pour partager leurs textes.

C'est tout naturellement qu'elle a commencé par écrire des nouvelles et celles-ci ont pour but de comprendre ce que ressentent les gens qui vivent autour d'elle. En les mettant en scène, elle cherche les possibilités qui s'ouvrent à chacun mais ne sait pas toujours où elle va quand elle commence son texte.

ersailles_r1.jpg

C'était une soirée bien sympathique et je regrette de ne pas en avoir parlé plus tôt. Patrick Dupuis, un des responsable des éditions Quadrature était présent également et nous a présenté sa maison.

C'est l'occasion pour moi de vous annoncer que nous avons désormais un rayon "Nouvelles" à la librairie. C'est un genre que j'apprécie et que j'aime défendre. et vous trouverez dans ce rayon des livres des éditions Quadrature mais aussi d'autres maisons d'éditions.

 

adresse des Editions Quadrature http://www.editionsquadrature.be

 

Merci à Michel Torrekens pour cette rencontre très intéressante.

 

Laurence

15:50 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Actualité et animations | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : animation, nouvelles, auteurs belges |  Facebook |