05/04/2011

"Rose" - Tatiana de Rosnay

 

index.jpg

Rose est une dame d'une soixantaine d'années qui, pendant que les travaux d'embellissement d'Haussman menacent son quartier, nous raconte par des lettres adressées à son mari décédé quelle fût sa vie. Faisant cela, elle remonte le temps et met au jour à la fois le Paris de son enfance et ses vieux métiers oublliés en même temps que sa vie de femme, entre enfance malheureuse, mariage heureux et quotidien serein de petite bourgeoise. Ce sont des histoires d'amour qu'elle nous livre: celui qu'elle éprouvait pour son mari, celui de cette maison dans laquelle il avait toujours vécu qu'il lui a fait promettre de ne jamais quitter...quelles que soient les circonstances. C'est alors le visage d'une dame déterminée qui apparaît alors au lecteur. Qui sera plutôt une lectrice.

En effet, ce roman ma foi bien écrit est plutôt réservé à un public féminin puisqu'il traite à la fois de moments-clé de la vie féminine (accouchements,...) ainsi que d'intérêts plus légers tels que toilettes, organisation d'un ménage, fleurs et parfums. Son intérêt réside selon moi dans la description d'un Paris-village oublié et d'une époque particulière, celle des grands bouleversements qu'a connu le Second Empire. Par ailleurs, on y retrouve la "patte" de Tatiana de Rosnay, celle que l'on rerouve dans d'autres de ses romans, notamment dans "Elle s'appelait Sarah", à savoir que l'auteur aime construire son récit à partir d'un lieu de vie précis, généralement un appartement, qui peut être considéré comme un pesonnage à part entière.

 

Cynthia

 

Tatiana de Rosnay, Rose, éd. Héloise d'Ormesson, 21,70 euros

10:54 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Héloise d'Ormesson, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romans feminins, société, paris |  Facebook |

14/01/2011

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

 Après deux années de présence dans le classement des meilleures ventes de livres en France, ce sympathique roman épistolaire vient de sortir en poche. Gageons que ce format lui assure également une longue pérennité.

 

genere-miniature.aspx.gif

 

Juliet est une jeune londonienne qui, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, reçoit la lettre d'un habitant de Guernesey qui a acheté un livre lui appartenant et qui lui demande de lui en envoyer d'autres. L'échange de missives va permettre à Juliet de connaître l'histoire de l'île durant l'Occupation ainsi que celle de ce fameux cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates créé par hasard pour déjouer l'ennemi.

Il s'agit là d'une lecture très agréable sans être idiote, nous vous le recommandons chaleureusement!

Cynthia

11:18 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Romans | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nouveautés, romans feminins, romans epistolaires |  Facebook |

27/10/2010

"La Mecque-Phuket" - Saphia Azzedine

 

arton2189.jpg

 

                La Mecque ou Phuket, faire son devoir ou se faire du bien, c'est le dilemme auquel est confronté Fairouz, jeune femme indocile et de son époque qui partage son temps entre la faculté de psychologie et son HLM de banlieue dans lequel elle vit avec sa famille d'origine algérienne. Ses parents sont les seuls de l'immeuble à n'avoir pas encore réalisé leur pélérinage à la Mecque et s'inquiètent de ce que pensent leurs voisins de cet état de fait. Obnubilés à l'idée de ne pas paraître de bons musulmans, ils en oublient leurs devoirs parentaux à l'égard des frères et soeurs cadets de Fairouz.

                 Avec sa soeur Kalsoum, elles ont l'idée de cotiser durant toute l'année pour offrir ce voyage à leurs parents. Lorsqu'elles remplissent leur tirelire après un quelconque job, elles ne peuvent s'empêcher de penser à ce qu'elles auraient pu s'offrir à elles-mêmes. Fairouz commence dès lors à s'interroger sur le bien-fondé des religions, sur le sens du devoir famillial, sur la notion du mal et du bien, sur la place qu'occupe respectivement les garçons et les filles dans la famille,...Elle décide donc de ne pas demander pardon à Dieu mais de le remercier, la suite est dans le titre!

              La Mecque-Phuket est un très chouette roman, frais, sympa, pas moralisateur pour un sous et qui amène à la réflexion non pas à coup de grandes théories mais plutôt grâce à des exemples concrets vécus par une jeune fille "fière et musulmane". Je l'ai lu en une soirée et j'ai adoré!

Cynthia

La Mecque-Phuket, Saphia Azzedine, éd. Léo Scheer, 17 euros.

 

10:57 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Romans | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : romans feminins, voyage, léo scheer, société |  Facebook |

15/07/2010

"Une brève histoire du tracteur en Ukraine" - Marina Lewycka

 

Tracteur en Ukraine.gif

Lorsque leur père, émigré ukrainien en Grande-Bretagne et veuf depuis peu, annonce à ses deux filles qu'il va se remarier avec une femme de cinquante ans plus jeune que lui, Nadia et Véra oublient leur lutte fratenelle pour s'opposer à cet ennemi commun.

L'espoir que Valentina pourrait être utile à leur père dans son quotidien est vite balayé quand les deux soeurs découvrent qu'elle n'a pas une once de capacité de maîtresse de maison! De plus, bercée par l'illusion d'une vie à l'occidentale où l'argent coule à flot et tout est plaisir, Valentina dilapide allègrement les maigres économies de son nouveau mari qui, pour échapper à cette furie, se lance dans l'élaboration d'un livre retraçant l'histoire du tracteur en Ukraine.

C'est un chouette roman, assez sympa à lire et dont l'originalité réside dans les thèmes: un remariage avec une personne beaucoup plus jeune, l'eldorado européen...le tout servi avec un certain humour!

Cynthia

14:09 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Romans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : auteurs etrangers, poche, romans feminins |  Facebook |

15/06/2010

"Prodigieuses créatures" - Tracy Chevalier

              Prodigieuses créatures

           Tracy Chevalier, l'auteure de "La Jeune fille à la perle", nous emmène cette fois au XIXème siècle à Lyme Régis, petite station balnéaire du sud-ouest de l'Angleterre. Elizabeth Philpot, jeune vieille fille désargentée, vient s'y réfugier avec ses soeurs, fuyant leur déshonneur et la vie chère de Londres. Désoeuvrées, chacune des soeurs trouve un passe-temps afin d'occuper ces longues journées. Elizabeth, désirant entamer une collection de fossiles que l'on trouve en nombre sur les plages, rencontre Mary, issue d'un milieu modeste, qui partage la même passion.

                 Mary, dont la recherche et la vente de fossiles est la source de revenus principale, découvre plusieurs squelettes d'animaux disparus. Les scientifiques et autres collectionneurs, exclusivement des hommes, s'emparent peu à peu de ses découvertes: elle devient connue mais pas reconnue.

                 En plus de la question de la femme dans un monde scientifique dirigé exclusivement par des hommes, Tracy Chevalier aborde également la contradiction entre l'évolution biologique et la Bible.

                 Il s'agit d'un très beau livre, d'une "prodigieuse écriture". Tout est amené en douceur mais sans longueurs. On ressent l'amitié de ces femmes, leurs regrets du temps qui passe, leurs jalousies parfois, qu'elles nous racontent tour à tour.

Superbe livre à offrir à des dames d'exception!

16:50 Écrit par Laurence - Librairie Antigone dans Romans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romans, auteurs etrangers, romans feminins |  Facebook |